Accéder au contenu principal
Brésil

Rupture du barrage au Brésil: la justice sanctionne le géant minier Vale

La coulée de boue provenant des exploitations de la mine Vale a noyé des installations de la mine mais aussi des maisons, Brumadinho, le 26 janvier 2019.
La coulée de boue provenant des exploitations de la mine Vale a noyé des installations de la mine mais aussi des maisons, Brumadinho, le 26 janvier 2019. REUTERS/Washington Alves
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le tribunal de l'Etat de Minas Gerais au Brésil a interdit au géant minier Vale d'utiliser huit bassins de retenue de résidus. C'est justement la rupture d'une telle digue de la mine de minerai de fer à Brumadinho, qui a causé la mort le 25 janvier dernier de plus de 300 personnes.

Publicité

Parmi les bassins concernés par l'interdiction de la justice brésilienne figure celui de Laranjeiras et concerne l'exploitation minière de Brucutu, située dans l'état de Minas Gerais au Brésil. 30 millions de tonnes de minerai de fer par an y sont extraites, affirme le groupe, soit près de 9% de la production annuelle de Vale. 

Ce bassin de stockage de déchets d'extraction et les digues qui l'entourent sont pourtant d'une conception différente de celle où la catastrophe s'est produite. Mais selon les spécialistes, la décision de justice pourrait témoigner de la volonté des autorités brésiliennes de rassurer une population inquiète. Vale a laissé entendre qu'il allait contester la décision du tribunal. 

L'interdiction d'utiliser les bassins de Vale ne devrait pas affecter la production globale du géant minier, qui produit déjà au-delà des besoins actuels du marché. Mais elle provoque la nervosité des investisseurs. A la Bourse de Sao Paolo, le titre de Vale a chuté de plus de 4%. 
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.