Cuba / Consommation

Cuba: dans les magasins, les habitants affrontent de nouvelles pénuries

Des rayons vides dans un supermarché de La Havane, le 4 avril 2019.
Des rayons vides dans un supermarché de La Havane, le 4 avril 2019. REUTERS/Stringer

Cuba affronte de nouveau des pénuries. Les journaux officiels vont réduire leurs tirages tandis que le manque de certains aliments oblige le gouvernement à rationner leurs ventes et les habitants à patienter des heures devant les magasins. Reportage dans une ville de province.

Publicité

Avec notre envoyé spécial à Cienfuegos,  Raphaël Moran

Faire la file pour acheter des aliments est une habitude pour les Cubains. Mais, depuis quelques semaines, les difficultés s’accentuent pour trouver certains produits. Après l’huile, ce sont maintenant les œufs qui manquent.

Dans ce supermarché d’État à Cienfuegos, difficile de trouver plus de 10 œufs par mois et par personne, la quantité minimum garantie par le livret d’alimentation, comme nous l’explique ce retraité. « Oui, on a un peu de mal à trouver des œufs à cause des difficultés financières de Cuba pour importer de l’alimentation animale. Les poules pondent moins d’œufs, car on a moins de nourriture à leur donner », dit-il.

En plus de l’alimentation animale, Cuba peine à importer du papier en quantité suffisante. Depuis ce week-end, les principaux journaux de l’île sont passés d’un tirage de 16 à 8 pages.

L’ouverture de Cuba au tourisme, aux capitaux étrangers et à l’initiative privée compense difficilement la réduction des échanges commerciaux avec les pays alliés comme le Venezuela.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail