Accéder au contenu principal
Brésil

Brésil: deux immeubles illégaux s’écroulent

Deux immeubles se sont effondrés à Muzema, «favela» dans l'ouest de Rio de Janeiro, le 12 avril 2019.
Deux immeubles se sont effondrés à Muzema, «favela» dans l'ouest de Rio de Janeiro, le 12 avril 2019. REUTERS/Sergio Moraes
Texte par : RFI Suivre
1 mn

Deux immeubles se sont effondrés dans un quartier de Rio de Janeiro tenu par une milice. Un drame qui a fait au moins deux morts et met en lumière les conditions de construction des logements dans les « favelas ».

Publicité

Avec notre correspondant à Sao Paulo, Martin Bernard,

Les proches des victimes se sont réunis toute la journée pour prier devant les décombres, dans l'espoir de retrouver des survivants. Ce sont les habitants qui ont organisé les premiers secours, au milieu des gravats, avant même l'arrivée des pompiers. Les rues étaient encore couvertes de boue, à la suite des pluies diluviennes du début de la semaine.

Des milices qui gèrent l’immobilier

Deux immeubles de quatre et six étages se sont simplement effondrés. Selon les premières informations des autorités, ces immeubles construits à la va-vite n'avaient pas de fondation. Ils avaient été construits sur un terrain en pente dans le quartier de Muzema, un quartier pauvre de Rio.

Selon des témoins, plusieurs familles avaient quitté la grande favela de Rocinha, contrôlée par des trafiquants de drogue, pour s'y installer. Mais à Muzema, c'est la milice qui fait la loi. Des groupes paramilitaires qui contrôlent le commerce et les opérations immobilières. Des immeubles ont ainsi été construits en toute illégalité et la mairie s'est montrée impuissante face au pouvoir des milices.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.