Accéder au contenu principal
Terrorisme

«8chan», le forum des tueurs de Poway et de Christchurch

Une personne blessée est prise en charge par une ambulance à la suite de l'attaque à la mosquée al-Nour, à Christchurch, en Nouvelle-Zélande, le 15 mars 2019.
Une personne blessée est prise en charge par une ambulance à la suite de l'attaque à la mosquée al-Nour, à Christchurch, en Nouvelle-Zélande, le 15 mars 2019. REUTERS/SNPA/Martin Hunter
Texte par : RFI Suivre
3 mn

L'attaque d'une synagogue par un homme armé, samedi, a fait un mort et trois blessés près de San Diego, en Californie. Âgé de 19 ans, l'homme s'est rendu à la police après avoir ouvert le feu sur les croyants réunis pour le dernier jour de la Pâque juive. Il a aussi publié un manifeste pour revendiquer son acte sur un forum très controversé.

Publicité

Le mois dernier, c'est déjà sur ce site que le tueur de Christchurch en Nouvelle-Zélande avait posté un texte extrémiste de 75 pages. La plateforme en question s'appelle « 8Chan » et a été lancée en 2013 par le Newyorkais Fredrrick Brennan.

Son « 8 », selon les initiés, représente un nœud de Moebius, mais peut aussi se lire comme « eight-hate chan », « le canal de la haine ». De fait il s'agit d'un forum de discussion dont la section politique sert de défouloir aux néo-nazis du monde entier: apologie de la race blanche, propagande antisémite et islamophobe.

Le ton est affiché dès la page d'accueil: le visiteur est prévenu qu'il arrive dans « les contrées les plus sombres de l’Internet ». Il n'y a pas de débat, le ton est à l'injure permanente contre les juifs, les musulmans, la communauté LGBT, les médias... dans un entre-soi entretenu par l'anonymat des contributeurs. Tout est anonyme.

Aujourd'hui, cet espace en ligne prend une autre dimension car en l'espace de six semaines deux tueurs ont choisi « 8Chan » pour publier leur manifeste, avant de passer à l'acte: John Earnest qui vient d'ouvrir le feu dans une synagogue de Californie et Brenton Tarrant, suprémaciste blanc, auteur des attentats visant deux mosquées de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, qui ont fait 50 morts.

Dans son manifeste, John Earnest déclare s'être inspiré de Brenton Tarrant, ce qui signifie que parmi les utilisateurs de ce forum, il y a peut-être une poignée, peut-être une dizaine, peut-être des centaines de sympathisants d'extrême-droite radicalisés, prêts à passer à l'acte... sans qu'à ce jour, aucune sanction n'ait été prise contre les propriétaires de ce site, ni aucune enquête lancée pour sortir ses utilisateurs de l'anonymat.

En Nouvelle-Zélande cependant, après le drame de Christchurch les principaux fournisseurs d’accès à Internet du pays se sont entendus pour bloquer, jusqu’à nouvel ordre, l’accès au site sur le réseau mobile. Et l'Australie, d'où était originaire Brenton Tarrant, s'est dotée début avril d'une législation (controversée) instaurant des peines de prison pour les cadres dirigeants des réseaux sociaux qui ne retireraient pas promptement les contenus extrémistes.

► À lire aussi : Massacre en live à Christchurch (Chronique des médias)

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.