Accéder au contenu principal
États-Unis / Chine

Négociations commerciales États-Unis-Chine: le changement de ton de Donald Trump

Donald Trump, à Washington, le 9 mai 2019.
Donald Trump, à Washington, le 9 mai 2019. Alex Wong/Getty Images/AFP
Texte par : RFI Suivre
4 mn

Les négociations ont repris vendredi matin 10 mai à Washington entre Chinois et Américains, alors que les États-Unis ont renforcé leurs droits de douane. Les taxes sur 200 milliards de dollars de produits chinois sont passées de 10 à 25 % aux premières heures de la journée. Et le président américain menace d’augmenter les droits de douane sur toutes les importations chinoises. Les discussions pourraient se prolonger ce week-end. Donald Trump, qui évoquait hier la possibilité de conclure dans la semaine, a changé de ton.

Publicité

Avec notre correspondante à Washington, Anne Corpet

Rien n’a filtré pour le moment des discussions, mais signe qu’elles ne sont pas forcément près d’aboutir, Donald Trump affirme désormais qu’il n’est pas utile de se précipiter.

« Les discussions avec la Chine se poursuivent de manière très conviviale - il n’est absolument pas nécessaire de se précipiter -, alors que la Chine verse MAINTENANT aux États-Unis des tarifs douaniers de 25% sur des biens et produits d'une valeur de 250 milliards de dollars. Ces paiements massifs vont directement au Trésor des États-Unis...», écrit Donald Trump sur son comlpte Twitter.

Dans une série de messages sur Twitter, le président américain défend aussi sa décision d’augmenter les droits de douane sur les produits chinois. « Les taxes apporteront beaucoup plus de richesses à notre pays qu’un accord traditionnel : plus de cent milliards de dollars ! » affirme-t-il.

Et le président tente d’apaiser les inquiétudes des agriculteurs, déjà ciblés par les représailles de Pékin et qui risquent d’être visés par de nouvelles mesures de rétorsion. Donald Trump propose d’utiliser l’argent récolté par ces nouvelles taxes pour acheter les produits fermiers américains, « dans des quantités bien supérieures à ce que les Chinois n'ont jamais acheté », écrit-il.

Et comme le marché américain ne permet pas d’écouler toute la production agricole concernée, Donald Trump envisage d’envoyer ensuite ces produits vers des pays pauvres sous forme d’aide humanitaire.

Pas certain que cette solution suffise à rassurer les fermiers. Et puis ce ne sont pas les seuls concernés : aux États-Unis, tous les consommateurs achètent au quotidien des produits chinois.

La stratégie de hausse brutale des taxes engagée par le président américain est risquée : si elle ne fait pas fléchir rapidement Pékin, elle pèsera lourd sur le porte-monnaie de tous les Américains.

►A lire aussi :

Guerre commerciale: Américains et Chinois, tous perdants

Chine-Etats-Unis : guerre commerciale, technologique et stratégique

 

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.