Accéder au contenu principal
États-Unis / Mexique

Mur avec le Mexique: des supporters de Trump se saisissent de la truelle

Le fameux mur. Ciudad Juarez, État mexicain du Chihuahua, à la frontière des États-Unis, le 26 mai 2019.
Le fameux mur. Ciudad Juarez, État mexicain du Chihuahua, à la frontière des États-Unis, le 26 mai 2019. HERIKA MARTÍNEZ / AFP
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Lassés d’attendre le début des travaux du mur anti-immigration promis par Donald Trump, des partisans du président américain ont décidé de lancer eux-mêmes sa construction.

Publicité

Avec notre correspondant aux États-Unis,  Éric de Salve

De nombreuses cagnottes ont été lancées sur internet. Et grâce à cet argent de petits donateurs privés, une organisation de supporters trumpistes vient de débuter la construction de portions de mur le long de la frontière avec le Mexique, près d’El Paso (Texas). Ils espèrent ainsi stopper l’immigration clandestine.

Les pelleteuses sont entrées en action symboliquement ce week-end, après la décision d’un juge californien de bloquer les fonds militaires que Donald Trump destinait à son mur. Cet énième coup de frein judiciaire, après des mois de blocage au Congrès, a en effet ulcéré les partisans les plus déterminés.

Les travaux avancent très vite. Un premier segment de mur vient d’être achevé ce mardi à Mount Crysto Rey, entre les États américains du Nouveau-Mexique et du Texas. Sur un demi-mile ont été posées des grilles hautes d’une dizaine de mètres, équipées de projecteurs à détection de mouvements.

« We Build the Wall »

La construction d’une seconde portion doit bientôt débuter. Les travaux ont déjà coûté 6 millions de dollars, des fonds 100% privés. « Tous ceux qui sont contre cela sont contre l’Amérique », lance à la presse locale le chef de l’entreprise propriétaire du terrain, proche d’une milice armée anti-migrants.

Les fonds ont été collectés précisément sur la plate-forme de financement participatif GoFundMe par une organisation d’ardents supporters trumpistes baptisée « We Build the Wall », « Nous construisons le mur ». Quelque 265 000 personnes ont déjà contribué. Objectif affiché : 1 milliard de dollars.

En à peine vingt jours, plus de 22 millions de dollars ont été récoltés. We Build the Wall a été fondée par un vétéran de l’armée dans l’unique but d’aider Donald Trump à construire son mur. Steve Bannon, l'ancien conseiller d’extrême droite du président américain, fait d’ailleurs partie de cette organisation.

► À écouter aussi : Le mur anti-immigration de Trump ne fait pas l’unanimité au Texas

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.