Accéder au contenu principal
Brésil

Grève et manifestations au Brésil contre la réforme des retraites

Des manifestants brandissent une pancarte à l'effigie de Jair Bolsonaro, à Rio de Janeiro, le 14 juin 2019.
Des manifestants brandissent une pancarte à l'effigie de Jair Bolsonaro, à Rio de Janeiro, le 14 juin 2019. REUTERS/Pilar Olivares
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Des défilés ont eu lieu dans une centaine de grandes villes brésiliennes, vendredi 14 juin, paralysant parfois les transports publics, comme à São Paulo. Les manifestants protestent contre le projet de réforme des retraites et les coupes budgétaires dans l’éducation.

Publicité

Avec notre correspondante à Rio de Janeiro, Sarah Cozzolino

15 mai, 30 mai, puis 14 juin… Rossino de Castro défile à chaque manifestation contre le gouvernement de Jair Bolsonaro, en fonction depuis six mois. Comme beaucoup de Brésiliens, il a commencé à travailler à l’âge de 14 ans, souvent sans être déclaré. Aujourd’hui, il en a 64 et n’a pas assez cotisé pour prendre sa retraite. « La réforme des retraites est en train d’achever les plus pauvres, fustige-t-il. Je me sens comme un citoyen sans État. »

Dans le cortège, une mère tient ses deux filles par la main. « Parce qu’on veut les droits de l’éducation », explique l'une d'elles. Les filles de Tenkadora Pinho ont voulu défiler avec elle contre les coupes budgétaires dans le domaine de l’éducation. « Je pense que c’est important que mes filles aient conscience que nous vivons dans un pays plein d’inégalités où nos droits fondamentaux ne sont pas garantis et il faut lutter pour ça », explique-t-elle.

Certains manifestants réclament aussi la libération de l’ancien président Lula, une semaine après des révélations mettant en cause l’impartialité de la justice. Pour Luiz Fonseca, le gouvernement de Jair Bolsonaro va imploser. « Nous sommes vraiment au bord d’un chaos social. Pas seulement à cause du chômage, de la situation économique, des coupes budgétaires dramatiques faites par ce gouvernement, mais aussi parce qu’il encourage la violence contre les minorités », estime-t-il.

À Rio, la marche, moins suivie que les deux précédentes, a été marquée, à la fin, par des affrontements entre policiers et manifestants. Des échauffourées ont également éclatées à Sao Paulo, la première ville du Brésil, où s'ouvrait dans la soirée la Copa America de football.

Les manifestants défilent pour protester contre la réforme des retraites voulue par le président Bolsonaro, le 14 juin 2019 à Sao Paulo.
Les manifestants défilent pour protester contre la réforme des retraites voulue par le président Bolsonaro, le 14 juin 2019 à Sao Paulo. REUTERS/Nacho Doce

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.