Accéder au contenu principal
Colombie

En Colombie, 724 ex-combattants des FARC disparaissent dans la nature

Depuis le début du processus de paix, plus de 1600 anciens FARC ont rejoint la dissidence.
Depuis le début du processus de paix, plus de 1600 anciens FARC ont rejoint la dissidence. LUIS ACOSTA / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

En Colombie, 724 anciens combattants des FARC ont disparu, faisant craindre qu'ils aient rejoint d'autres groupes armés.

Publicité

Les 724 ex-combattants auraient dû participer aux programmes de réinsertion prévus par l'accord de paix signé en 2016 entre le gouvernement colombien et la guérilla des FARC. Mais ils se sont « littéralement évaporés », révèle ce lundi le quotidien El Tiempo (en espagnol). Selon les informations du journal, cela fait des semaines que la commission tripartite, composée du gouvernement, des Nations unies et de l'ancienne guérilla devenue un parti politique cherchent ces ex-guérilléros partout à travers le pays. Sans succès.

Les 724 individus sont tous entraînés au maniement des armes. L'inquiétude est donc grande qu'ils puissent avoir rejoint une organisation illégale. D'autant plus que plusieurs anciens chefs de la guérilla ont également disparu. Le gouvernement a alerté l'armée, ainsi que les autorités locales de plusieurs régions particulièrement en proie aux trafiquants de drogues et autres groupes armés.

En effet, depuis le début du processus de paix, plus de 1 600 ex-guérilleros ont dans un premier temps déposé les armes pour finalement rejoindre la dissidence. Selon le gouvernement, ces hommes sont présents dans 12 des 32 départements que compte la Colombie.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.