Accéder au contenu principal
États-Unis / Criminalité

États-Unis: le milliardaire Jeffrey Epstein arrêté pour proxénétisme sur mineurs

Une résidence du financier Jeffrey Epstein à Palm Beach, en Floride, le 14 mars 2014.
Une résidence du financier Jeffrey Epstein à Palm Beach, en Floride, le 14 mars 2014. REUTERS/Joe Skipper
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Arrêté et inculpé pour proxénétisme sur mineurs par le FBI, le milliardaire Jeffrey Epstein va être de nouveau confronté à la justice. Il y a douze ans, il avait bénéficié pour les mêmes faits de la clémence de la justice américaine. Cette fois, le scandale pourrait devenir un scandale d’État.

Publicité

Jeffrey Epstein a été arrêté à l'aéroport de Teterboro, près de New York, à la descente de son jet privé en provenance de Paris pour des faits de proxénétisme sur mineurs.

Ce milliardaire, aujourd’hui âgé de 66 ans, était parvenu en 2007 à éviter des poursuites fédérales en passant un accord avec le procureur de Miami. Ce procureur, Alexander Acosta, est aujourd'hui un des ministres de Donald Trump.

À l'époque, Jeffrey Epstein avait reconnu avoir eu recours aux services de prostituées et n'avait été condamné qu'à treize mois de prison dans un établissement qui l'autorisait à se rendre à son travail. Une peine légère pour des accusations d’agressions sexuelles et de trafic d’êtres humains. Plusieurs victimes ont raconté ce qu’elles ont subi. Il s’en prenait à de très jeunes femmes en difficulté qu’il encourageait à se prostituer.

Une de ses victimes, Virginia Roberts, avait 16 ans quand elle a été recrutée par une proche du milliardaire. Elle travaillait à l’époque dans un club de Donald Trump à Palm Beach. Elle accuse Jeffrey Epstein d’avoir organisé des orgies sur son île privée où il invitait des personnalités comme le prince Andrew, frère du prince Charles, l’héritier de la couronne.

Jeffrey Epstein est également proche de Bill Clinton et de Donald Trump. De nouvelles victimes et de nouveaux témoins seraient à l’origine de son arrestation. Il devrait comparaître devant une cour fédérale à New York, ce lundi.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.