Accéder au contenu principal
Amériques/Brésil

Brésil: la nouvelle politique sur les pesticides inquiète la population

Tereza Cristina, la ministre de l'Agriculture du Brésil, lors de la conférence de presse sur la nouvelle politique sur les pesticides, à Brazilia, le 6 août 2019.
Tereza Cristina, la ministre de l'Agriculture du Brésil, lors de la conférence de presse sur la nouvelle politique sur les pesticides, à Brazilia, le 6 août 2019. EVARISTO SA / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Au Brésil, depuis l’arrivée au pouvoir du gouvernement d’extrême droite de Jair Bolsonaro, 262 pesticides ont été homologués entre janvier et juillet. L’agence de veille sanitaire vient de redéfinir le classement de certains pesticides : seuls ceux qui risquent d’entraîner la mort seront définis comme « extrêmement toxiques » et près de 600 produits ne porteront plus la mention : « attention poison ». Une décision qui inquiète les consommateurs brésiliens.

Publicité

De notre correspondante à Rio, Sarah Cozzolino

Katia Bonfadini sort d’un supermarché, dans le quartier aisé de Botafogo dans ses sacs, quelques produits bio. Pour elle, la révision de la classification des produits dangereux n’est pas qu’un changement d’étiquette, c’est une menace de plus pour la santé des Brésiliens. « C’est inquiétant, vraiment très inquiétant quand on essaie de prendre soin de sa santé. Je ne sais pas, j’espère que cette décision sera revue, parce que la santé c’est ce qu’on a de plus important. »

Le bio également touché par les pesticides

Cependant les produits issus de l’agriculture biologique sont encore très chers pour la majorité des Brésiliens. Victor Camelo a essayé un moment, mais il a dû revenir au conventionnel pour cause de budget. Il regrette l’assouplissement de la législation brésilienne. « La plupart des pesticides sont interdits dans beaucoup d’autres pays, mais autorisés ici. On est une espèce de laboratoire d’essai où les scientifiques se disent : ‘’on va lancer un nouveau pesticide, faisons-le au Brésil puisque la législation le permet !’’ On se sent comme des cobayes ».

Et même ceux qui consomment bio au Brésil ne sont pas à l’abri des pesticides. Plusieurs études récentes ont montré en effet des taux élevés de ces produits dans l’eau du robinet.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.