États-Unis

Les États-Unis «prêts à riposter» aux attaques contre le pétrole saoudien

Une image satellite montre le lieu d'une attaque de drone dans un complexe pétrolier d'Aramco, à Harad, le 14 septembre.
Une image satellite montre le lieu d'une attaque de drone dans un complexe pétrolier d'Aramco, à Harad, le 14 septembre. Planet Labs Inc/Handout via REUTERS
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Les États-Unis évoquent une nouvelle fois l’option armée après les attaques contre les installations pétrolières du week-end en Arabie saoudite. Donald Trump a assuré dimanche 15 janvier que son pays était prêt à « passer à l’action ».

Publicité

Avec notre correspondante à New York, Loubna Anaki

« Les États-Unis sont prêts à riposter », « Nous attendons que l’Arabie saoudite nous dise qui ils estiment être le coupable ». Sur Twitter, Donald Trump confirme une nouvelle fois que les attaques contre l’Arabie saoudite ne resteront pas sans conséquence.

Le président américain assure que l’identité du coupable ne fait aucun doute. Samedi, son administration avait tout de suite accusé l’Iran d’être derrière les deux attaques qui ont visé des installations pétrolières dans l’est de l’Arabie saoudite. Des accusations rejetées par Téhéran.

Ces attaques ont en tout cas bouleversé le marché mondial du Brut. Le prix du baril a augmenté d’au moins 12%. Là aussi, Donald Trump a décidé d’agir. Pour faire face à d’éventuels problèmes d’approvisionnement en pétrole, il a autorisé le recours aux réserves pétrolières d’urgence des États-Unis. Les États-Unis n’y ont eu recours que trois fois depuis sa mise en place dans les années 70. Si c’est le cas à nouveau, il faudrait deux semaines pour que les approvisionnements arrivent sur le marché mondial.

■ Les réserves stratégiques de brut suffiront-elles ?

La production national de brut a été réduite de près de moitié, soit 6% de l’approvisionnement mondial. Toutefois les risques de défaut d'approvisionnement sont minimes. Les stocks commerciaux mondiaux sont élevés et tous les pays disposent des réserves stratégiques. Les réserves américaines sont les plus importantes du monde ; environ 645 million de barils, stockés dans 4 sites souterrains au Texas et en Louisiane, très proches des sites industriels pétrochimique du golfe de Mexique.

L’Arabie saoudite a aussi d’énormes réserves de brut et de produits raffinés. Elles représenteraient 35 jours de production. Le royaume dispose également d'une capacité inutilisée d'environ deux millions de barils par jour qu'il peut utiliser en période de crise. D’autant plus que plusieurs experts estiment que Riyad pourrait rétablir rapidement un tiers de sa production. Si le monde n’est pas menacé dans l’immédiat d’une pénurie d’or noir, la volatilité des cours sera probablement entrenue plus par la montée des tensions entre les Etats-Unis et l’Iran. 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail