Accéder au contenu principal
États-Unis / Union européenne

L’OMC autorise Washington à sanctionner l’Europe

Côté français, ce sont d'abord les vins qui sont visés d'un surcroît de tarifs de 25%, de même que les vins espagnols et allemands.
Côté français, ce sont d'abord les vins qui sont visés d'un surcroît de tarifs de 25%, de même que les vins espagnols et allemands. Tim Graham/Gettyimages
Texte par : RFI Suivre
2 mn

L’OMC autorise les États-Unis à imposer des sanctions sur 7,5 milliards d’importations européennes. Et cela en représailles aux aides accordées par l’UE à Airbus. La décision tombe au moment où Donald Trump menace d’ouvrir une nouvelle guerre commerciale contre l’Europe.

Publicité

Avec notre correspondant à San Francisco,  Eric de Salve

Les États-Unis pourront imposer ces droits de douane sur 7,5 milliards de dollars de biens et services européens dès la fin octobre. En plus des avions et des équipements Airbus, Washington envisage de surtaxer les fromages, les vins, les alcools forts, mais aussi les fruits et les vêtements venus d'Europe.

Un montant record décidé par l'OMC pour sanctionner les subventions illégales accordées à Airbus par plusieurs pays de l’UE. Mais les États-Unis ont eux aussi été condamnés pour les mêmes raisons, à savoir des subventions à leur avionneur national Boeing.

Dans les six mois l’OMC doit d’ailleurs annoncer le montant des droits de douane que l’UE pourra imposer à son tour en représailles sur les importations américaines. Et cela pourrait coûter cher également aux États-Unis.

Boeing pourrait notamment se voir fermer tout accès au marché européen. La décision de l'OMC « est une grosse victoire » pour les États-Unis, a réagi Donald Trump. Cette décision autorise le président américain à lancer la nouvelle guerre commerciale qu’il menace d’ouvrir depuis cet été contre l’Europe et notamment contre la France.

Washington qui demandait d'ailleurs des sanctions plus lourdes avait ignoré les derniers appels de l’Union européenne à la négociation.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.