Accéder au contenu principal
Brésil / Environnement

Marée noire au Brésil: des résidus trouvés sur une plage de l'État de Rio

Des employés municipaux nettoient la plage de Itapua, à Salvador da Bahia, polluée par la marée noire (image d'illustration).
Des employés municipaux nettoient la plage de Itapua, à Salvador da Bahia, polluée par la marée noire (image d'illustration). REUTERS/Lucas Landau
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Des résidus de pétrole ont été retrouvés sur une plage de l’État de Rio, signe que la marée noire qui sévit au Brésil depuis plus de deux mois progresse vers le Sud. Les autorités n’ont toujours pas identifié l’origine de cette pollution. « Nous nous préparons au pire », a affirmé le président Jair Bolsonaro.

Publicité

Avec notre correspondant à Sao Paulo, Martin Bernard

Le pétrole n’est pas encore arrivé à Copacabana, mais des petites boulettes de moins d’un centimètre ont désormais atteint la plage de Grussahi dans l’État de Rio de Janeiro, à quelque 300 kilomètres de la ville de Rio, et il s’agit bien de traces de pétrole, selon les analyses des experts brésiliens.

La marée noire, qui a d’abord frappé la côte nord-est du pays depuis fin août, semble s’orienter irrémédiablement vers le Sud. La marine affirme avoir déjà ramassé plus de 4 500 tonnes de pétrole et de sable afin de nettoyer les plages et les mangroves, sur plus de 2 000 kilomètres de côtes.

Le pire pourrait encore être à venir, selon le président Bolsonaro. « Nous ne savons pas, dit-il, quelle est la quantité de pétrole qui reste encore en mer ». Selon lui, il s’agit d’un « acte criminel ».

Mais l’origine de la catastrophe n’a toujours pas été identifiée, et comme l’été austral avance à grands pas, c’est tout le secteur du tourisme qui redoute à présent l’impact de cette mystérieuse marée noire.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.