Accéder au contenu principal
Bangladesh

825 inculpations pour une sanglante mutinerie en 2009

Tous les accusés, jugés devant des tribunaux civils, ont été inculpés de meurtres et encourent la peine de mort.
Tous les accusés, jugés devant des tribunaux civils, ont été inculpés de meurtres et encourent la peine de mort. REUTERS/Andrew Biraj
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le procureur de Dacca a annoncé lundi 12 juillet l'inculpation de 824 personnes poursuivies pour le massacre de dizaines de gradés militaires de haut rang lors d'une sanglante mutinerie en février 2009. Le magistrat a précisé que le procès devrait durer au moins un an. Rappel des faits.

Publicité

C'est certainement l'un des conflits sociaux parmi les plus sanglants de l'histoire et la plus vaste enquête diligentée au Bangladesh. Le 25 février 2009, des centaines d'hommes d'une unité paramilitaire de garde-frontières s'emparent d'une caserne de Dacca et prennent en otages des dizaines d'officiers.

Les paramilitaires exigent une valorisation de leurs soldes, de meilleures conditions de travail et une reconnaissance de leur statut militaire. Les autorités refusent d'entamer le dialogue avec les mutins. La révolte va durer trente-trois heures et va s'achever dans un bain de sang. Il y a au moins 74 tués, dont 57 officiers. Il faudra plusieurs jours aux enquêteurs pour découvrir l'ampleur du massacre.

Mais l'onde de choc va se propager sur des dizaines de postes-frontières dans tout le pays. Au total, ce sont des milliers d'hommes qui participent à la mutinerie. 3 500 sont actuellement traduits devant des tribunaux militaires spéciaux, sans avocats et devant lesquels il n'est pas possible de faire appel.

Les 824 inculpés de ce lundi sont poursuivis pour « meurtre, complot, complicité de meurtre, pillage d'armes militaires et incendie volontaire ». Ils vont comparaître devant des tribunaux civils. Ils encourent la peine de mort.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.