Accéder au contenu principal
Chine / FRance

Le vin français de plus en plus prisé en Chine

Une ouvrière vérifie une chaîne d'embouteillage dans l'usine de vin chinois "William Pitters", PME bordelaise, à Qingdao en Chine
Une ouvrière vérifie une chaîne d'embouteillage dans l'usine de vin chinois "William Pitters", PME bordelaise, à Qingdao en Chine AFP
Texte par : RFI Suivre
4 mn

Le ministre français de l'Agriculture, Bruno Le Maire, est en visite en Chine. Son objectif :  soutenir les stratégies d'investissement et d'exportation de l'industrie agro-alimentaire dans ce pays. Les importations chinoises dans ce secteur ont en effet plus que doublé en six ans. Le groupe français de négoce et de production viticole Castel Frères doit d'ailleurs signer le 16 juillet le plus important contrat d'approvisionnement en vin français pour la Chine, un contrat estimé à 70 millions d'euros.

Publicité

Si partout dans le monde, la crise continue à peser sur le marché du vin, la Chine fait exception. «Je suis sur la terrasse de la Maison de Roosevelt et c’est l’inauguration officielle de cet établissement qui a la plus grande cave à vins de Chine : 38 000 bouteilles, 2 500 références…», affirme Charles Carrard, négociant en vin à Shanghai. Pour lui, il ne fait aucun doute que le vin français a un bel avenir en Chine. « La France bénéficie d’une image de luxe, de qualité. Et plus les Chinois vont se mettre à consommer du vin importé, plus les riches vont aller vers le vin français qui est le plus cher en Chine… Les grands crus, le Château-Laffitte ou Carré de Laffitte atteignent  des prix complètement hallucinants».

Autre entreprise présente sur le marché chinois, le groupe international de négoce et de production viticole Castel Frères. Il doit signer ce vendredi 16 juillet avec une entreprise chinoise le plus important contrat d'approvisionnement en vins français pour la Chine.

.... et un volume qui représente plus de 33 millions de bouteilles... nous sommes présents en Chine depuis 10 ans...

«Un contrat exceptionnel qui nous engage pour onze ans... »

Les vins de qualité supérieure ne sont pas les seuls à être prisés comme l'explique Hervé Henrotte de l’agence Ubifrance : « La référence cela reste le Bordeaux, mais d’autres régions comme le Languedoc-Roussillon arrive se faire de la place. Le Languedoc-Roussillon est maintenant la 2ème région française présente en Chine. La Chine est notre 10ème client en valeur et 8ème client en volume».

Un classement honorable que les professionnels français du vin comptent bien améliorer .

 

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.