Accéder au contenu principal
Vietnam / Etats-UNis

Hillary Clinton scelle à Hanoï la normalisation des relations entre le Vietnam et les Etats-Unis

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton (G) pose avec le Premier ministre vietnamien Nguyen Tan Dung (D) à Hanoï, le 22 juillet 2010.
La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton (G) pose avec le Premier ministre vietnamien Nguyen Tan Dung (D) à Hanoï, le 22 juillet 2010. Photo: Kham/Reuters
Texte par : RFI Suivre
2 mn

La secrétaire d’Etat américaine est arrivée jeudi 22 juillet 2010 à Hanoi. Elle assiste ce vendredi au Forum sur la sécurité en Asie qui se tient dans la capitale vietnamienne. Hillary Clinton vient aussi célébrer le quinzième anniversaire de la normalisation des relations américano-vietnamiennes.

Publicité

Avec notre correspondante à Hanoï, Lucie Moulin

Il s’agit du deuxième voyage de Hillary Clinton au Vietnam. La première fois, il y a dix ans, elle accompagnait son mari, alors président des Etats-Unis, qui effectuait au Vietnam une visite historique : la première d’un président américain après la fin de la guerre. A l’époque, le geste de Bill Clinton avait été critiqué par une partie de l’opinion américaine.

Depuis les deux pays se sont beaucoup rapprochés et les Etats-Unis sont devenus le premier investisseur étranger du Vietnam. Sous l’administration Obama, la relation a pris un tour plus humanitaire, avec des avancées sur la question de l’agent orange et de la recherche des soldats américains portés disparus. Plus encore, les ex-belligérants se voient maintenant partenaires stratégiques car ils se sont découvert des «préoccupations» communes : l’influence, économique et militaire, croissante de la Chine en Asie mais aussi plusieurs dossiers régionaux : la crise en Corée, les élections en Birmanie ou encore le conflit territorial en mer de Chine qui oppose Pékin à plusieurs pays de l’Asie du Sud-Est.

La question des droits de l’homme reste un point de tension. Elle a été évoquée à deux reprises hier par Hillary Clinton. Mais pour le Vietnam, comme pour les Etats-Unis, le lien qui les unit maintenant est «trop précieux pour être fragilisé».
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.