Pakistan

Inondations au Pakistan : l'urgence humanitaire

Les humanitaires du Coissant-Rouge portent secours aux survivants des inondations dans la province de Khyber Paktunkhwa au nord du Pakistan.
Les humanitaires du Coissant-Rouge portent secours aux survivants des inondations dans la province de Khyber Paktunkhwa au nord du Pakistan. Reuters / Red Cross

Les humanitaires parlent d’une catastrophe sans précédent au Pakistan. Les pluies torrentielles touchent désormais le sud du pays. Les évacuations se poursuivent dans la grande province du Sindh où des barrages menacent de céder. Depuis fin juillet, les inondations ont fait 1 600 morts et 15 millions de sinistrés. Dans ce contexte, les organisations internationales font leur possible pour acheminer l’aide nécessaire aux populations.

Publicité

La plupart des humanitaires sur place le reconnaissent : l’aide internationale ne représente encore qu’une goutte d’eau dans l’océan des besoins au Pakistan. Routes coupées, ponts détruits, les régions inondées sont souvent difficiles d’accès.

Plus de 250 000 habitations ont été détruites, des milliers d’hectares de terres agricoles sont sous les eaux. Selon André Paquet, chef adjoint de la mission de la Croix-Rouge Internationale (CICR), à Islamabad, la situation humanitaire est catastrophique.

« On est toujours dans l’urgence. C’est clair. Ca va prendre beaucoup de temps avant que les gens qui sont dans le besoin puissent recevoir de l‘assistance. Et j’ai l’impression qu’on va rester longtemps dans l’urgence parce que même une fois que les eaux se seront retirées, on aura des gens qui n’ont plus rien. Donc on ne sait pas trop avec quelle situation on va se retrouver une fois que les eaux se seront retirées. C’est dévastateur. Ces pluies ont dans un premier temps inondé en amont, puis ensuite il s’est créé une vague avec les rivières qui étaient gonflées. C’est catastrophique », dit André Paquet.

Une catastrophe qui touche désormais le sud du pays. Le CICR vient de louer une centaine de camions privés supplémentaires pour acheminer son aide. 100 000 sinistrés ont pu en bénéficier, l’objectif est de passer à 400 000 dès la semaine prochaine.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail