CHINE

Inondations : les recherches se poursuivent en Chine pour retrouver des disparus

Dans le district de Zouqhu, le 9 août 2010, les secouristes travaillent à la pelle ou à mains nues, sans équipement  lourd dont l'épaisseur de la boue empêcherait toute manoeuvre.
Dans le district de Zouqhu, le 9 août 2010, les secouristes travaillent à la pelle ou à mains nues, sans équipement lourd dont l'épaisseur de la boue empêcherait toute manoeuvre. Reuters / A. Song

Selon un dernier bilan, au moins 337 personnes ont trouvé la mort le week-end du 7 et 8 août 2010 dans le nord-ouest de la Chine. Les intempéries, qui secouent le pays depuis le mois de juin, ont provoqué des glissements de terrain et des coulées de boue dans la région de Gansu. Les secouristes et l'armée chinoise se débattent contre des montagnes de boue pour retrouver des survivants parmi les 1 148 personnes portées disparues deux jours après des glissements de terrain.

Publicité

Avec notre correspondante à Shanghai, Delphine Sureau

Les recherches ne s’arrêtent pas la nuit, mais ce sont des corps sans vie que les soldats extraient des gravats. Le Premier ministre, Wen Jiabao, l’a répété : « il faut poursuivre les recherches jusqu’au bout, le moment est crucial ».

Mais la boue, qui s’étend sur 5 kilomètres, complique considérablement la tâche. Les véhicules lourds s’enfoncent. Il faut donc déblayer débris et rochers avec de simples pelles. Et la tâche s’annonce d’autant plus compliqué que de nouvelles pluies torrentielles sont attendues pour demain.

Ingénieurs et géologues essayent donc de sécuriser la rivière, qui est sortie de son lit dans la nuit de samedi à dimanche, aggravant le bilan des glissements de terrain.
L’aide d’urgence est arrivée dans cette zone montagneuse de la province du Gansu, où vivent de nombreux Tibétains. De la nourriture, et de quoi passer la nuit à l’abri pour les 45 000 personnes évacuées.

Le gouvernement a débloqué une aide d’urgence de plus de 55 millions d’euros pour ce qui s’annonce déjà comme la catastrophe la plus meurtrière depuis le début des inondations en Chine, les pires depuis 10 ans.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail