Union européenne/Sri Lanka

L'Union européenne sanctionne le Sri Lanka pour absence de progrès démocratique

Des ouvrières dans une usine de fabrication de vêtements à destination du Royaume-Uni
Des ouvrières dans une usine de fabrication de vêtements à destination du Royaume-Uni AFP/Ishara S. KODIKARA

L'Union européenne sanctionne le Sri Lanka pour son absence de progrès en matière de protection des droits de l'homme. Le mécanisme qui facilite les exportations du Sri Lanka vers l'Union européenne est suspendu à compter du 15 août 2010.

Publicité

 

Le Sri Lanka ne bénéficie plus des droits de douane très avantageux pour vendre ses marchandises dans l'Union europpéenne. L'Europe a suspendu avec Colombo l'accord commercial qui permet un accès privilégié au marché européen à seize pays en développement.

C'est ainsi qu'en 2008,  l'île a exporté vers l'Union européenne pour plus d'un milliard d'euros de marchandises, et deux milliards en 2009, essentiellement des vêtements et des produits de la pêche.

L'UE est la première région d'accueil des exportations du Sri Lanka. La Commission européenne a présenté cette sanction comme temporaire, mais aucune date de reprise de l'accord n'est mentionnée.

Le gouvernement sri-lankais a évalué la perte pour l'économie du pays à 117 millions d'euros. Mais les représentants du secteur industriel au Sri Lanka pensent perdre plus probablement de l'ordre de 400 millions d'euros.

Le Sri Lanka va continuer à bénéficier, pour ses exportations d’un accès préférentiel au marché de l’UE, selon le régime douanier qui est aussi celui de la plupart des pays en développement.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail