Accéder au contenu principal
AFGHANISTAN

Afghanistan : les talibans appellent à boycotter les législatives

Des urnes électorales sont chargées à bord d'un camion pour être distribuées dans les bureaux de vote de la province de Kandahar, le 16 septembre 2010.
Des urnes électorales sont chargées à bord d'un camion pour être distribuées dans les bureaux de vote de la province de Kandahar, le 16 septembre 2010. REUTERS/Omar Sobhani
Texte par : RFI Suivre
2 mn

En Afghanistan, les talibans appellent au boycott des élections législatives du 18 septembre. Le général Afzal Aman, chef des opérations de l'armée afghane, a rétorqué que les forces de sécurité étaient « sur la bonne voie » et que « la menace de l'ennemi n'est pas aussi grave que le pense les gens ». La commission électorale indépendante a déjà annoncé que plus de 1000 bureaux de vote, sur environ 6 800, resteront fermés par mesure de sécurité le jour du scrutin.

Publicité

Avec notre correspondant à Kaboul, Luc Mathieu

Les talibans avaient déjà annoncé qu'ils perturberaient le scrutin. Cette fois, ils appellent les Afghans à rejoindre « le jihad et la résistance contre les envahisseurs étrangers », selon un communiqué signé de l' « Emirat islamique d'Afghanistan ». Ils préviennent également qu'ils lanceront plusieurs actions le jour des élections.

Ces dernières semaines, les talibans ont assassiné au moins trois candidats aux législatives et cinq employés chargés de préparer les élections. Ils ont également mené des dizaines d'attaques contre des supporters de tel ou tel candidat.

Déploiement massif le jour du scrutin

Près de 250 000 policiers, soldats et employés des services de renseignement afghans seront chargés d'assurer la sécurité le jour du scrutin. Ils seront appuyés par des milliers de soldats de l'OTAN.

Un déploiement massif qui rassure Staffan de Mistura, le représentant des Nations unies en Afghanistan. « Le scrutin ne sera pas parfait mais au vu des précautions prises par le gouvernement afghan, je suis certain que ces élections se dérouleront mieux que celles de l'an dernier », a-t-il déclaré.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.