Chine

Sécheresse en Chine : des canons pour faire tomber la neige

Pékin sous la neige, le 11 février 2011.
Pékin sous la neige, le 11 février 2011. AFP/Peter Parks

Pékin s’est réveillée sous la neige ce jeudi matin 10 février ! Une bonne nouvelle pour les habitants de la capitale et les agriculteurs de la région. Le nord et l’est du pays sont actuellement confrontés à la pire sécheresse depuis soixante ans. Les récoltes de printemps pourraient être compromises. Devant l’urgence, les autorités ont donc sorti les canons à pluie et viennent d’annoncer des mesures d’urgence.

Publicité

Avec notre correspondant à Pékin,Stéphane Lagarde

Ce n’est pas la guerre mais cela y ressemble. Les météorologues chinois ont à nouveau enfilé leur treillis, casque sur la tête, lance-roquettes et batteries anti-aériennes pointées sur les nuages.

Rien qu’à Pékin, 759 capsules d’iodure d’argent, un composé chimique destiné à faire tomber l’eau du ciel, ont été tirées dans la nuit de mercredi à jeudi et jusqu’à 6 h ce jeudi, matin affirme le bureau météo de la capitale.

Hiver sans neige à Pékin, horreur climatique à l’est du pays. Près de 2 million 600 000 personnes et autant de têtes de bétails sont affectées par le manque d’eau potable. Le président chinois Hu Jintao et son Premier ministre ont dû interrompre leurs vacances la semaine dernière pour se rendre aux côtés des sinistrés.

Le conseil d’Etat vient, lui, d’annoncer la levée d’un fond d’urgence de près de 750 millions d’euros, destiné à l’irrigation des cultures. L’organisation des Nations unies pour l’alimentation (FAO) est inquiète.

Si les récoltes de printemps sont compromises, les prix devraient encore s’envoler. Un élément pris très aux sérieux ici par les autorités. L’inflation sur les produits alimentaires étant considérée comme l’un des moteurs des révoltes tunisienne et égyptienne.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail