Pakistan

L'ex-président Musharraf, exilé à Londres, sous le coup d'un mandat d'arrêt du Pakistan

Pervez Musharraf, l'ancien président pakistanais,à Londres le 1er octobre 2010.
Pervez Musharraf, l'ancien président pakistanais,à Londres le 1er octobre 2010. REUTERS/Luke MacGregor

L'ancien président du Pakistan, Pervez Musharraff est visé par un mandat d'arrêt international auquel il ne se soumettra pas, a-t-il déjà fait savoir. Le mandat a été émis, ce samedi 12 février 2011, par un tribunal dans le cadre de l'enquête sur l'assassinat de l'ex-Premier ministre Benazir Bhutto, en 2007. Pervez Musharraf qui vit en exil à Londres depuis 2008 a l'obligation de comparaître samedi prochain, le 19 février 2011, stipule le procureur.

Publicité

Le juge a émis un mandat d'arrêt sans possibilité de caution pour interroger Pervez Musharraf sur la mort de son ex-rivale politique Benazir Bhutto. L'opposante Benazir Bhutto a été assassinée le 27 décembre 2007, alors qu'elle sortait d'un meeting politique à Rawalpindi près d'Islamabad, en pleine campagne électorale pour les législatives de 2008.

Figure marquante de l'histoire pakistanaise, elle n'était rentrée d'exil que deux mois auparavant. Sa mort avait provoqué des émeutes au Pakistan. C'est le veuf de Benazir Bhutto, Asif Ali Zardari, qui a finalement remporté la victoire en février 2008.

A l'époque de l'attentat, le président sortant Pervez Musharraf avait accusé le chef taliban Baitullah Mehsud d'avoir commis l'attentat meurtrier, ce que ce dernier a toujours nié. Il a été tué en 2009 par un tir de drône américain.

Aujourd'hui, la justice vise donc Pervez Musharraf. Depuis sa défaite électorale, il vit en exil à Londres et n'a vraisemblablement pas l'intention de rentrer au Pakistan. Depuis décembre, deux hauts responsables de la police pakistanaise sont déjà en prison ; ils sont accusés d'avoir échoué à protéger Benazir Bhutto.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail