japon

Une explosion dans une centrale nucléaire japonaise fait craindre une fuite incontrôlée de radioactivité

De la fumée s'échappe après qu'une explosion se soit produite dans la centrale nucléaire de Fukushima 1 Daichi, le 12 mars 2011
De la fumée s'échappe après qu'une explosion se soit produite dans la centrale nucléaire de Fukushima 1 Daichi, le 12 mars 2011 Reuters/NTV via Reuters TV

Conséquence du séisme meurtrier qui a frappé le Japon la veille, une explosion a eu lieu samedi 12 mars 2011 dans l’une des deux centrales nucléaires de la préfecture de Fukushima. Une explosion confirmée par le secrétaire général du gouvernement japonais. Dans les environs de la centrale, une partie des habitants ont été évacués ou enjoints de se calfeutrer chez eux alors qu’une équipe de pompiers spécialisés se rendent sur les lieux.

Publicité

Cliquez pour voir l'impact du séisme

Il y a eu une explosion sur le site de la centrale de Daichi à Fukushima et un nuage blanc s'est élevé au-dessus de la zone. L'explosion a eu lieu vers 15h30 /16 heures, heure locale, une partie du bâtiment s'est effondrée sur l'un des réacteurs. Il y a des blessés parmi le personnel.

On savait que les installations de la centrale de Daichi avaient été endommagées par le séisme. Il y a eu des fuites radioactives et le taux de radioactivité est d'ailleurs anormalement élevé sur le site, bien que les autorités estiment qu'à ce stade, ce n'est pas inquiétant.

L'ambiance est un peu tendue, un peu inquiète, d'autant plus quand on suit les informations concernant la centrale nucléaire de Fukushima.

François Bizet

Quand l'explosion s'est produite, les techniciens de la centrale tentaient depuis plusieurs heures de reprendre le contrôle du réacteur numéro 1, dont le système de refroidissement était défaillant. Le réacteur menaçait de fondre, un phénomène qui peut entraîner la fusion de la cuve du réacteur. C'est en tout cas c'est ce que craignent les spécialistes relayés par les médias japonais : une fuite incontrôlée de radioactivité.

Les autorités de la préfecture de Fukushima ont ordonné aux habitants d'évacuer une zone de 20kms de rayon autour de la centrale mais les experts relayés par les chaînes de télévision ont donné des consignes allant au-delà, conseillant aux gens de se confiner dans leur résidence et de ne pas utiliser les systèmes de climatisation chauffants. Ils demandent également aux personnes qui sont à l'extérieur de protéger leur peau et leurs voies respiratoires avec des serviettes mouillées.

Ce matin, une habitante de Tokyo interrogée par RFI a confié que, même dans la capitale japonaise (à 300kms plus au sud), on conseillait aux gens de rester chez eux. Il y a 11 centrales atomiques dans la préfecture de Fukushima et si un accident nucléaire majeur s'y, il pourrait concerner 30 millions de personnes.

On nous a demandé de ne pas trop sortir dehors car il y a quand même eu une fuite.

Témoignage de Cornélia

Pour connaître la situation des ressortissants français au Japon :

Jules Irmann

Site internet de l'ambassade de France au Japon

Le Japon, un adepte résolu du nucléaire

Pour ses besoins en énergie, le Japon dépend à 80% de ses importations de charbon, de pétrole et de gaz naturel. C'est pourquoi, afin de réduire cette dépendance, le Japon a entrepris depuis 1973 de se doter de centrales électriques nucléaires et plus marginalement hydrauliques. Aujourd'hui le Japon dispose de 55 réacteurs nucléaires. A titre de comparaison la France en détient 59.

Le Japon est devenu le troisième producteur mondial d'électricité d'origine nucléaire et satisfait ainsi 30% de sa consommation en électricité. Afin de porter sa production à plus de 40% de ses besoins en énergie électrique le Japon prévoit de construire 11 nouveaux réacteurs d'ici 2017. Mais l'opinion publique japonaise fortement marquée par les explosions atomiques de Hiroshima et Nagasaki en 1945 est traditionnellement réticente au nucléaire. Le tremblement de terre de 2007 qui avait déjà causé des dégâts dans certaines centrales avait ravivé les craintes. Les conséquences du séisme de vendredi ne sont pas de nature à rassurer les Japonais.
 

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail