Accéder au contenu principal
Chine

En Chine, près de la moitié des laiteries reçoivent l'ordre d'arrêter leur production

Des familles chinoises viennent retourner le lait frelaté, à Zhengzhou, dans le centre de la Chine, le 23 septembre 2008.
Des familles chinoises viennent retourner le lait frelaté, à Zhengzhou, dans le centre de la Chine, le 23 septembre 2008. AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

La mesure est radicale. En Chine, près de la moitié des laiteries vont être fermées. C'est le résultat d'un audit mené par le gouvernement. Sur 1 176 entreprises productrices de lait, 426 vont perdre leur licence. Les autorités chinoises ont voulu frapper un grand coup pour rassurer les consommateurs après le scandale de la poudre de lait de bébé contaminée à la mélamine en 2008.

Publicité

Avec notre correspondant à Pékin, Joris Zylberman

La mesure vient confirmer le scandale de la mélamine. Les pratiques dangereuses pour la santé des consommateurs concernent toute l’industrie laitière en Chine, un secteur naissant avec peu de producteurs à l’échelle du pays mais dont le développement a explosé ces dernières années, et qui a vu se multiplier les petits producteurs mal équipés et sans vraie surveillance. La moitié des laiteries fermées concernent précisément les petites entreprises.

Selon les nouvelles régulations, les producteurs doivent désormais être équipés de machines pour tester les niveaux de vitamines et de protéines dans le lait et surtout capables d'y détecter les composants additifs illégaux comme la mélamine.

En 2008, ce composant de la colle et du plastique avait été retrouvé dans la poudre de lait pour bébé. Résultat : 6 bébés morts et 300 000 malades. Pour apaiser la colère des familles, deux responsables ont depuis été condamnés à mort et une centaine d’autres mis sous les verrous.

Ces jours-ci, près de 20 % des fabricants de lait en poudre vont être également fermés. Ce n’est qu’une première étape pour restaurer la confiance des consommateurs. En février dernier, les autorités de Pékin avaient encore découvert plus de 2 000 tonnes de lait en poudre toxique.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.