Pakistan / Chine

Le Pakistan veut resserrer ses liens historiques avec la Chine

Yusuf Raza Gilani (g) et le Pakistan comptent sur le soutien de la Chine et de Hu Jintao (d).
Yusuf Raza Gilani (g) et le Pakistan comptent sur le soutien de la Chine et de Hu Jintao (d). REUTERS/Jason Lee

Le Premier ministre pakistanais Yusuf Raza Gilani est en visite en Chine. Sa rencontre avec le chef de l'Etat Hu Jintao rappelle l'entente historique entre les deux pays voisins. Et elle se déroule alors qu'Islamabad et Washington traversent des relations houleuses depuis l'opération sur le sol pakistanais pour éliminer Oussama ben Laden.

Publicité

Il ne fait aucun doute que le Pakistan cherche à s'affranchir du diktat américain. En accueillant le Premier ministre pakistanais, le président chinois Hu Jintao a salué « un vieil ami » de Pékin. Un partenariat stratégique existe entre les deux pays et le chef de l'exécutif pakistanais a fait remarquer qu'il « résistait bien à l'épreuve du temps et à tous les changements intervenus dans le contexte régional et international ».

Échanges commerciaux en hausse

Il s’agissait d’une allusion à peine voilée aux difficultés rencontrées avec un autre partenaire clef du Pakistan : les Etats-Unis, pays avec lequel le dialogue paraît aujourd'hui beaucoup plus aléatoire. Très concrètement, Chinois et Pakistanais multiplient les échanges commerciaux. Ils se sont considérablement intensifiés en 2010 : + 30% par rapport à l'année précédente. En outre, Islamabad peut compter sur Pékin pour le développement de centrales nucléaires.

La semaine dernière, une première centrale de construction chinoise à été inaugurée à Chashma, au Penjab. Deux autres projets sont en cours pour aider le Pakistan à faire face à une pénurie d'électricité. Surtout, le vieil ami chinois coopère dans le domaine militaire. Depuis 1999, les deux pays participent de concert au développement d'un avion de combat bon marché : le JF-17. Le Pakistan envisage de s'équiper de 250 appareils de ce type. Dans les six mois qui viennent, 50 avions viendront renforcer la flotte pakistanaise. 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail