Pakistan

Le Pakistan victime d'un double attentat

Deux explosions à la bombe se sont produites dans un quartier commerçant de Peshawar, nord-ouest du Pakistan, samedi soir 11 juin 2011.
Deux explosions à la bombe se sont produites dans un quartier commerçant de Peshawar, nord-ouest du Pakistan, samedi soir 11 juin 2011. REUTERS/Fayaz Aziz

Deux bombes ont explosé à quelques minutes d'intervalle le 11 juin dans un supermarché, dans un quartier étudiant de Peshawar, la grande ville du nord ouest du pays. Une première détonation assez faible a été suivie par une autre beaucoup plus violente selon la police. Au moins 35 personnes ont été tuées dont deux journalistes, et 80 personnes ont été blessées. Cette attaque n'a pas été revendiquée. Elle intervient peu après une visite du président afghan Hamid Karzaï, consacrée justement à la lutte contre le terrosirme.

Publicité

Avec notre correspondante à Islamabad, Nadia Blétry

Deux explosions ont visé un marché dans un quartier très fréquenté, où se trouvent notamment des restaurants, des magasins et le siège de plusieurs journaux. Cette zone abrite aussi des résidences de politiciens et de militaires. Le mode opératoire est fréquent ; une première explosion de faible ampleur a retenti. Et quelques minutes après, une fois que les secours et la police se sont réunis sur le lieu de l’attentat, une deuxième déflagration, beaucoup plus violente cette fois-ci, a eu lieu.

L’attentat a donc fait de nombreuses victimes dont des civils et c’est sans doute la raison pour laquelle il n’a pas été revendiqué. Mais depuis la mort d’Oussama ben Laden, le 2 mai dernier, les violences redoublent au Pakistan, la plupart imputées au mouvement des talibans pakistanais en représailles à la mort du fondateur d’al-Qaïda.

Le Pakistan est devenu l’une des cibles prioritaires des combattants islamistes qui ne pardonnent pas à Islamabad de s’être allié avec les Etats-Unis dans la guerre contre le terrorisme. Le double attentat de Peshawar a frappé la ville quelques heures après la visite du président afghan Hamid Karzaï qui avait demandé au Pakistan d’éradiquer les sanctuaires des talibans dans ses zones tribales qui bordent l’Afghanistan.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail