Chine / Hongrie

La Chine va accorder un crédit d'un milliard d'euros à la Hongrie

Le Premier ministre chinois Wen Jiabao (g) et son homologue hongrois Viktor Orban lors d'une conférence de presse à Budapest le 25 juin 2011.
Le Premier ministre chinois Wen Jiabao (g) et son homologue hongrois Viktor Orban lors d'une conférence de presse à Budapest le 25 juin 2011. REUTERS/Laszlo Balogh
Texte par : RFI Suivre
2 mn

La Chine continue à développer ses investissements en Europe. Le Premier ministre chinois Wen Jiabao est en tournée sur le continent pour la deuxième fois en neuf mois. Première étape de son voyage : la Hongrie. Pékin va accorder un crédit d’un milliard d’euros à la Hongrie et plusieurs accords ont été signés entre les deux pays.

Publicité

Avec notre correspondante à Budapest, Florence La Bruyère

Reçu en grande pompe à Budapest, le Premier ministre chinois a annoncé que son pays allait accorder un crédit d’un milliard d’euros à la Hongrie. Cet argent sera versé par le biais de la Banque de développement chinoise pour faire avancer des projets communs. Autrement dit, les Chinois ne donnent pas de chèque en blanc : il s’agit de se mettre d’accord sur des projets.

Les Hongrois voudraient que les Chinois investissent dans le groupe hongrois Borsodchem, une usine chimique qui accuse de lourdes pertes. Les Chinois, eux, voudraient bâtir une usine d’acide citrique en Hongrie. Ils envisagent aussi d’y installer la plate-forme de distribution pour l’Europe du groupe informatique Huawei.

La Chine va également acheter des obligations de l’Etat hongrois. La vente de ces obligations va permettre à la Hongrie de continuer à diminuer sa dette publique.

La visite du Premier ministre chinois a également un caractère symbolique. Depuis son arrivée au pouvoir il y a un an, le Premier ministre hongrois a déclaré que le capitalisme occidental a fait son temps et qu’il y a une vie en dehors de l’Union européenne. Le vent souffle à l’est, c’est la devise favorite de Viktor Orban.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail