Cambodge

Procès des ex-dirigeants khmers rouges : les accusés désertent l'audience

Le procès des quatre anciens responsables khmers rouges s'est ouvert ce lundi 27 juin 2011 à Phnom Penh.
Le procès des quatre anciens responsables khmers rouges s'est ouvert ce lundi 27 juin 2011 à Phnom Penh. REUTERS/Mark Peters/ECCC/Handout
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le procès des quatre plus hauts responsables khmers rouges encore en vie, jugés notamment pour génocide, s'est ouvert ce lundi 27 juin 2011 à Phnom Penh devant le tribunal parrainé par l'ONU, plus de trente ans après les faits. Les échanges se limitent pour l’instant à l’établissement des règles de procédure et ne portent pas encore sur le fond.

Publicité

Avec notre envoyée spéciale à Phnom Penh, Sophie Malibeaux

D’un côté les accusés et les avocats de la défense, de l’autre les procureurs et les avocats de la partie civile. Tout au long de la première journée d’audiences, on a pu assister à une série de passes d’armes sur les différents points de procédure, le président de la cour se montrant scrupuleusement attaché à faire respecter les droits de la défense.

C’est ainsi que l’on a vu un, puis deux, puis trois accusés déserter les bancs du prétoire sous des prétextes différents. Le premier à quitter l’audience est Nuon Chea, ancien numéro deux du régime, parce qu’il juge le procès inéquitable. « Notre client ne veut plus donner à cette procédure le privilège de sa présence », a déclaré son avocat, avant que le vieil homme, bonnet de laine enfoncé sur la tête, le visage mangé par de grosses lunettes noires, quitte l’audience. Deux autres accusés allaient faire de même, invoquant cette fois des motifs de santé.

Contrairement aux victimes, les accusés ne montrent aucun empressement à en venir au fond de l’affaire : pourquoi ces massacres systématiques qui ont fait deux millions de morts entre 1975 et 1979 lorsqu’ils étaient au pouvoir ?


Pour comprendre comment fonctionne le tribunal :

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail