CHINE / JUSTICE

Chine : peine de mort pour les « terroristes » ouïghours du Xinjiang

Des policiers tentent de sauver des otages lors d’affrontements à Hotan, au Xinjiang, le 18 juillet 2011.
Des policiers tentent de sauver des otages lors d’affrontements à Hotan, au Xinjiang, le 18 juillet 2011. Reuters

Les quatre Ouïghours accusés de « terrorisme » par les autorités chinoises ont été condamnés à la peine capitale ce jeudi 15 septembre 2011. Ils sont soupçonnés d’avoir mené, cet été, les attaques qui ont fait une quarantaine de morts dans deux villes du Xinjiang, à l’extrême ouest de la Chine, une région régulièrement secouée par des troubles ethniques.

Publicité

Avec notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde

Les tribunaux de Hotan et de Kashgar ont suivi la « ligne dure antiterroriste » promise par les autorités de la région autonome : quatre suspects ont été condamnés à mort pour homicide volontaire, fabrication d’engins explosifs et participation à des « attentats violents ».

Leur deux « complices » écopent de peine de dix neuf ans d’emprisonnement. Les six condamnés portent tous des noms à consonance musulmane. Ils n’ont pas été autorisés à choisir leurs avocats, affirme ce jeudi 15 septembre 2011 le Congrès ouïghour mondial.

Selon le site officiel Tianshannet.com basé au Xinjiang, plusieurs d’entre eux auraient suivi des « formations terroristes » entre mai 2010 et juillet 2011, à Urumqi, la capitale de la région autonome, ainsi qu’à Hotan.

La prise d’otages au couteau dans un commissariat de police de Hotan le 18 juillet dernier, ainsi que les attaques, toujours à l’arme blanche, dans les rues de Kashgar les 30 et 31 juillet, ont fait officiellement 17 morts et 48 blessés. Un bilan qui ne tient pas compte des suspects abattus lors de la riposte.

Les sentences prononcées ce jeudi15 septembre 2011 confirment en tous cas qu’il s’agit bien, pour la justice chinoise, « d’attaques terroristes ». Les Ouïghours à l’étranger préférant, eux, parler « d’émeutes antigouvernementales ».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail