Accéder au contenu principal
Japon

Japon: record historique pour un thon rouge vendu 565 000 euros

Le thon rouge le plus cher du Japon, découpé dans un restaurant de Tokyo, le 5 janvier 2012.
Le thon rouge le plus cher du Japon, découpé dans un restaurant de Tokyo, le 5 janvier 2012.
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Un thon rouge pesant 270 kg a été vendu au Japon ce jeudi 5 janvier 2012 pour la somme de 565 000 euros. C'est la première fois qu'un thon rouge se vend à une telle somme dans le pays. Mais l'événement, pourtant, ne porte pas tant sur le prix que sur la provenance de ce poisson, pêché à quelques encablures de Fukushima.

Publicité

Avec notre correspondant à Tokyo, Frédéric Charles

Rien n’y fait, pas même la radioactivité de Fukushima. Ce thon a été pêché le long d’une côte, où juste après l’accident de la centrale nucléaire, d’importantes quantités d’eau faiblement radioactives, avaient été déversées dans l’océan Pacifique. Et malgré tout, à 565 000 euros, ce spécimen devient le thon le plus cher de l’histoire du Japon.

Dans le marché au poisson de Tsukiji, on ne trouve pratiquement plus de poissons, de fruits de mer, provenant du Toroku, le nord-est du Japon, depuis le tsunami et l’accident nucléaire de Fukushima.

Les risques de contamination radioactive ont créé une psychose chez les consommateurs japonais, qui ne croient plus les propos rassurants du ministère de l’Agriculture.

Alors pourquoi ce prix astronomique pour ce thon rouge, susceptible d’être contaminé, même faiblement ? Parce qu’il a été pêché au large d’Orama, une région, paraît-il, à l’abri de la radioactivité, assure un vendeur de Tsukiji.

Peut-être, mais alors pourquoi l’acheteur de ce thon, le patron de Sushizanmai, une célèbre chaîne de restaurants de sushis de Tokyo, a-t-il décidé de vendre en sushis, chaque morceau de ce thon rouge, au même prix que les autres – l’équivalent de 4 euros la pièce – alors qu’il devrait coûter 50 euros ? De quoi aggraver encore plus la paranoïa du consommateur japonais.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.