Chine

La Chine boycotte la taxe carbone de l’UE

Les avions chinois ne paieront pas la taxe carbone, ont décrété les autorités chinoises.
Les avions chinois ne paieront pas la taxe carbone, ont décrété les autorités chinoises. REUTERS/David Gray

La Chine interdit à ses compagnies aériennes de payer la taxe sur leurs émissions polluantes. Instaurée le 1er janvier 2012, la taxe carbone vise à obliger les compagnies quelle que soit leur nationalité, à acheter l’équivalent de 15% de leurs émissions de CO2 pour lutter contre le réchauffement climatique. L’Europe se retrouve ainsi bien isolée sur ce dossier.

Publicité

Avec notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde

Ce ne sont pas les compagnies qui décident mais l’Etat chinois lui-même. « Les compagnies aériennes chinoises ne sont pas autorisées à verser une taxe imposée par l'Union européenne sur les émissions de carbone  (…) en l’absence d’une autorisation du gouvernement », a fait savoir l’administration de l’aviation civile citée par l’agence Chine nouvelle.

Voilà qui simplifie les choses pour Air China, la China Southern Airlines, China Eastern Airlines, Hainan Airlines et la dizaine de compagnies qui desservent l’Europe et qui craignaient d’être exposées à des amendes comme le prévoit la législation européenne. « Bien entendu, la Chine ne va pas coopérer avec l’UE » sur ce projet, laissait entendre début janvier Chai Haibo, le secrétaire général adjoint de la China Air Transport Association (CATA)

Cette décision de Pékin a été confirmée au lendemain de la visite d’Angela Merkel en Chine, et sonne comme un camouflet pour la chancelière allemande ainsi que pour les dirigeants européens. A huit euros la tonne de C02, la mesure devait rapporter 256 millions en 2012 selon la Commission européenne. Ce sera donc sans les Chinois.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail