Accéder au contenu principal
Chine

Chine : à Wukan les élections locales jouent la carte de la transparence

Un vote dans le calme à Wukan en Chine, ce 11 février 2012.
Un vote dans le calme à Wukan en Chine, ce 11 février 2012. RFI/S.Lagarde
Texte par : RFI Suivre
3 mn

La démocratie en marche dans l’est de la Chine, c’est en tous ce que veulent croire les habitants de Wukan, petit village de pêcheurs qui pendant quatre mois l’année dernière s’est opposé aux autorités locales suite à la vente des terres agricoles. L’ancien chef du village a été arrêté, une nouvelle élection se tenait, ce samedi 11 février 2012, pour élire les représentants du district. Une élection locale comme il y en a beaucoup en Chine depuis les années 1980, sauf que cette fois le scrutin est organisé dans la transparence.

Publicité

Avec notre envoyé spécial à Wukan

Des bureaux de vote dans le collège de Wukan, le 11 février 2012.
Des bureaux de vote dans le collège de Wukan, le 11 février 2012. RFI/S.Lagarde

L’hymne national retentit dans les hauts parleurs du collège de Wukan, le moment est solennel, les visages des préposés au bureau de vote le sont tout autant. Ce sont les villageois eux même qui organisent l’élection, ils vont décider du choix de leurs reprsentants.

Quarante ans que cela n’était arrivé explique Yang Jinlu, ce réparateur de bateau qui a beau essayé impossible de retenir son sourire : « Ca fait trop longtemps qu’on attendait ce jour là. Je suis très ému. Ca n’a pas été facile d’obtenir ces bulletins de vote. Ma mère et ma femme ne sont pas là, alors j’ai trois bulletins de vote. Ca fait plusieurs mois qu’on manifeste. Un petit nombre de personne a fini par éveiller le plus grand nombre ».

Les leaders de la contestation éligibles

Aujourd’hui, 7 728 électeurs étaient en effet appelés à élire les représentants des sept villages qui forment le district de Wukan. Parmi les candidats, la fille de Xue Jinbo l’un des meneurs de la lutte mort en garde à vue, parmi eux encore Lin Zuluan, meneur également de la révolte et qui sera plus que probablement élu chef du district dans les semaines qui viennent.

Des sourires et une détermination à aller jusqu’au bout qui n’empêche pas les doutes. Les terres n’ont toujours pas été rendues et les habitants se relaient jour et nuit nous a confié un jeune du village pour surveiller la maison du futur représentant élu du district, de peur qu’il ne lui arrive quelques chose.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.