Accéder au contenu principal
Chine

Chine : les autorités restituent à la famille le corps du leader de la révolte de Wukan

Xue Jianban prie pour son père Xue Jinbo, le leader de la révolte de Wukan mort en garde à vue le 11 décembre dernier.
Xue Jianban prie pour son père Xue Jinbo, le leader de la révolte de Wukan mort en garde à vue le 11 décembre dernier. © Stéphane Lagarde / RFI
Texte par : RFI Suivre
2 mn

C’est une information RFI, les enfants du leader de la révolte du village de Wukan devraient récupérer ce jeudi 16 février le corps de leur père. La mort en garde à vue, le 11 décembre 2011, du meneur de la révolte avait déclenché la fureur de tout un village qui manifestait déjà depuis plusieurs mois contre la cession de leurs terrains agricoles. On connaît la suite, l’ancien chef du village a été arrêté, de nouvelles élections sont en cours. Mais jusqu’à présent, les autorités refusaient de rendre le corps à la famille.

Publicité

Avec notre correspondant en Chine, Stéphane Lagarde

Depuis deux mois, Xue Jianban réclamait le corps de son père, leader de la révolte du village de Wukan. Depuis deux mois, toute une famille criait à l’injustice. Ce matin, les autorités ont finalement accepté que les proches du défunt se rendent au funérarium de la ville de Shanwei. « Nous sommes maintenant au funérarium de Shanwei, dit à RFI le mari de Xue Jinban, on va emmener son corps à la morgue de Lufeng. Ils nous ont interdit de ramener la dépouille de Xue Jinbo à Wukan. Ça n’a aucun sens, on n’arrive pas à réfléchir à tout cela dans nos têtes, mais on n’a pas le choix. On est triste maintenant, depuis si longtemps. »

Lufeng se trouve à huit kilomètres du village rebelle où nous étions ce week-end, voici ce que nous expliquait la fille de Xue Jinbo. Les autorités craignent que l’ancien leader de la révolte ne devienne un martyr : « Ils ont peur que si le corps revient au village les villageois soient de nouveau émus et en colère. Ils disent que nous devons laisser le corps de notre père à la fosse commune. Mais nous en chinois, on dit que "les feuilles qui tombent doivent revenir à la racine" ».

« Lo Yé Gui Gen », « Les feuilles qui tombent doivent revenir à la racine »… depuis le début du mois, des élections sont organisées pour renouveler le comité des représentants du district de Wukan. Selon les proches de Xue Jinbo, les autorités auraient proposé 900 000 yuans, soit près de 110 000 euros de « dédommagement » à la famille.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.