Accéder au contenu principal
Irak

Bagdad: attentat-suicide meurtrier devant l'académie de police

Bagdad, 19 février 2012. Un policier blessé lors de l'attentat suicide, veillé par l'un de ses camarades.
Bagdad, 19 février 2012. Un policier blessé lors de l'attentat suicide, veillé par l'un de ses camarades. © Reuters/Saad Shalash
Texte par : RFI Suivre
2 mn

À Bagdad, en début d'après-midi de ce dimanche 19 février, un kamikaze a actionné une charge explosive qu'il portait, en face de l'entrée de l'académie de police. Le bilan provisoire serait de 15 morts, la plupart parmi des jeunes gens qui allaient s'inscrire à l'académie. Les forces de l'ordre font partie des cibles privilégiées des terroristes irakiens.

Publicité

Le kamikaze portait une ceinture d'explosifs et conduisait apparemment une voiture piégée. Il a appuyé sur le détonateur quand il est arrivé face à l'entrée de l'académie de police à Bagdad.

L'attentat a été meurtier. Il a touché de très nombreux jeunes gens qui attendaient pour s'incrire à cette école de police.

C'est l'attaque la plus sanglante depuis le 27 janvier dernier quand un kamikaze avait actionné une charge dans une voiture bourrée d'explosifs devant un hôpital de la capitale irakienne. Trente et une personnes avaient  trouvé la mort.

L’assaut-suicide de Bagdad n’a pas été aujourd'hui le seul à viser la police dans le pays. Des attaques à main armée et à la bombe ont tué 7 autres personnes en Irak, parmi lesquelles 4 informateurs de la police, un policier et 2 miliciens anti-al-Qaïda.

Après un pic dans les années 2006 et 2007, le nombre d’attentats a baissé en Irak, malgré le retrait américain. Mais les attaques continuent à marquer le quotidien de la population. Beaucoup d'entre-elles visent la communauté chiite ou encore comme aujourd'hui, des représentants des forces de l'ordre.

Au mois de janvier, les violences en Irak ont fait 151 morts.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.