Accéder au contenu principal
Birmanie

Birmanie : report des élections dans le nord du pays

Soldat de l'armée Kachin
Soldat de l'armée Kachin AFP PHOTO
Texte par : RFI Suivre
5 mn

Les élections partielles d'avril en Birmanie, essentielles pour tester la sincérité des réformes du nouveau régime, sont reportées dans l'extrême-nord du pays en proie à des combats entre l'armée et des rebelles de la minorité ethnique kachine. La violence des combats -qui ont repris fin juin 2011-, ainsi que les exactions commises contre les civils, ont forcé des dizaines de milliers de civils à fuir et, pour certains d'entre eux, à se réfugier en Chine. 

Publicité

La difficile pacification du pays

Juliette Louis-Servais, de retour de mission dans l'Etat Kachin pour l'ONG CCFD  « Terre Solidaire », estime que cette annonce du report des élections dans cette région prouve que le pays n'est pas pacifié. Selon elle, les cessez-le-feu conclus restent fragiles et cette situation permet de relativiser l'image que l'on peut se faire d'un pays qui se démocratise et de conflits en voie de résolution. Elle constate que l'histoire se répète et que le processus de construction de la démocratie en Birmanie reste à mettre en oeuvre.

 

Le processus politique en Birmanie

La suspension des élections dans l'Etat Kachin montre également que toute une partie du pays demeure plongée dans la crise et reste soumise à une situation d'urgence humanitaire qui l'écarte du processus politique. En tout cas, selon Juliette Louis-Servais, cette mesure n'est pas le signe d'un véritable souci pour la sécurité pour les populations de la part du gouvernement.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.