Accéder au contenu principal
Afghanistan / femmes / education

La difficile scolarisation des filles en Afghanistan : empoisonnement collectif d'écolières

Jeunes filles en uniforme sur le chemin de l'école, à Kaboul, octobre 2011.
Jeunes filles en uniforme sur le chemin de l'école, à Kaboul, octobre 2011. Getty/Kaveh Kazemi
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Près de 150 jeunes filles ont été empoisonnées ce mardi 17 avril 2012 dans le nord de l'Afghanistan. Elles auraient bu de l'eau volontairement contaminée et certaines d'entre elles sont dans un état critique. C'est ce que rapporte un officiel afghan qui affirme que c'est l’œuvre d'adversaires de l'éducation des filles. Les talibans et autres extrémistes tentent d'empêcher l'instruction des écolières au nom de la religion.

Publicité

Avec notre correspondant à Kaboul, Nicolas Ropert

Pour le responsable de la santé de la province de Takhar, dans le nord du pays, pas de doute possible, il s'agit bien d'un acte intentionnel. Une partie seulement du réservoir d'eau a été contaminée. L'empoisonnement de ces 150 écolières était donc volontaire.

Ce n'est pas la première fois qu'un acte de ce genre est perpétré dans le pays. Les talibans avaient annoncé publiquement qu'ils s'en prendraient à toutes celles qui tentent d'aller à l'école. Plusieurs attaques à l'acide contre des écolières ou des femmes professeurs ont été dénombrées ces dernières années et des écoles de filles ont été brûlées ou prises pour cible.

La scolarisation des petites filles progresse cependant

Les jeunes filles sont aujourd'hui plus de 2 millions à être scolarisées en Afghanistan. Un chiffre en constante augmentation depuis 2001. Avant la chute du régime des talibans, l'éducation n'était autorisée que pour les garçons. Seule une poignée de filles pouvaient apprendre à lire et à écrire et la plupart du temps dans des écoles clandestines. Le mois dernier, le président afghan Hamid Karzaï avait appelé tous les dignitaires afghans à soutenir le combat pour l'éducation des filles. Près de 10 millions d'enfants n'ont pas accès à l'école dont une large partie de filles.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.