Népal

Népal : des défenseurs des droits de l'homme s'opposent à un texte d'amnistie

Vue de la ville de Katmandou, capitale du Népal.
Vue de la ville de Katmandou, capitale du Népal. Getty Images/Hiroyuki Nagaoka

Une amnistie au Népal, le mot n'est plus tabou. Elle couvrirait toutes les atrocités commises pendant la guerre civile par le gouvernement de l'époque et les rebelles maoïstes, aujourd'hui au pouvoir. Des violences qui avaient fait plus de 16 000 morts entre 1996 et 2006. Le texte serait en discussion au Parlement mais plusieurs organismes s'y opposent comme la Commission internationale des juristes et Human Rights Watch, comme l'explique son représentant pour le Népal Tejshré Thapa.

Publicité

A part les victimes, ni les partis ni l'armée ne gagneraient à l'apparition de procès...

Tejshré Thapa, représentant de Human Rights Watch pour le Népal

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail