Accéder au contenu principal
CHINE / SANTE

Chine: après le lait à la mélamine, le chou au formol

Vendeur de choux en Chine.
Vendeur de choux en Chine. Reuters
Texte par : RFI Suivre
2 mn

En Chine, les autorités ont ouvert une enquête sur des vendeurs de légumes qui aspergeraient des choux avec du formol pour préserver leur fraicheur. Ce nouveau scandale s’ajoute à une longue liste d’affaires dans l’industrie agro-alimentaire chinoise. La plus célèbre fut celle du lait contaminé à la mélanine en 2008.

Publicité

Comment faire pour que les choux restent frais jusqu’à leur arrivée sur les marchés ? Des vendeurs des provinces du Shandong et de Heibei, dans l'est du pays, ont trouvé une solution : asperger de formol le légume préféré des Chinois. Selon l’agence Chine Nouvelle, la pratique serait courante durant les mois les plus chauds de l’année.

Pas très appétissant, puisque le formol sert à la conservation des animaux morts ou à embaumer les défunts. Mais le plus grave, c’est que cette substance est cancérigène et peut être mortelle si on l’ingère en trop grande quantité.

Enième scandale

Les autorités chinoises ont ouvert une enquête sur ce nouveau scandale, qui est le dernier d’une longue série. On se rappelle de l’affaire du lait à la mélamine, en 2008, qui avait tué six bébés et intoxiqué 300 000 enfants. Mais beaucoup d’autres cas de produits frelatés ont été révélés depuis. L’année dernière, plusieurs dizaines de personnes ont ainsi été condamnées dans une affaire de porc contaminé au clenbutérol, un produit chimique hautement cancérigène.

Quelques mois plus tôt, une affaire de lait contenant des protéines issues de peaux animales avait également fait scandale. Le gouvernement chinois a renforcé les contrôles sur la sécurité sanitaire ces dernières années, mais on est, à l’évidence, encore loin du compte.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.