Accéder au contenu principal
Afghanistan

Afghanistan: l’armée libère quatre otages de l’ONG Medair

C’est dans la province de Badakhsan que les otages avaient été enlevés.
C’est dans la province de Badakhsan que les otages avaient été enlevés. Michal Przedlacki / GettyImages
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Quatre employés de l'ONG suisse Medair ont été libérés ce samedi 2 juin dans le nord-est de l'Afghanistan. Ils avaient été enlevés le 22 mai dernier dans la province montagneuse du Badakhshan par un groupe terroriste proche des talibans selon l’ISAF. La coalition internationale en Afghanistan a confirmé avoir mené avec succès une opération pour les libérer.

Publicité

Avec notre correspondant à Kaboul, Nicolas Ropert

Une opération a bien été menée par l'ISAF tôt ce samedi 2 juin, c'est ce que confirme la force de l'Otan en Afghanistan. Les quatre otages, retenus depuis le 22 mai dernier, ont été retrouvés dans une cave et libérés. Si l'on en croit des médias afghans, les cinq kidnappeurs – lourdement armés - auraient été tués. Une information qui n'est pas confirmée par Kaboul pour le moment.

Ces quatre employés de l'ONG médicale Medair basée en Suisse, vont retrouver leurs proches après dix jours de captivité. Deux personnels afghans, une nutritionniste britannique de 27 ans et une femme médecin dont la nationalité n'a pas été précisée avaient été enlevés dans la province du Badakhshan. Ils se rendaient dans une zone reculée de cette région montagneuse quand ils ont été arrêtés par un groupe terroriste armée, selon l'un des porte-paroles de la coalition internationale.

Des négociations avaient été entamées, affirmaient il y a quelques jours des responsables locaux. C'est finalement la manière forte qui a été utilisée. L'ONG suisse Medair est active dans les domaines de l'urgence médicale en Afghanistan depuis plus de quinze ans. Elle emploie près de 200 personnes dont une quinzaine d'expatriés.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.