Accéder au contenu principal
Pakistan / Politique

Au Pakistan, le président Zardari choisit un successeur à Gilani au poste de 1er ministre

Le Premier ministre pakistanais Youssouf Raza Gilani à son arrivée à la Cour suprême, le 13 février 2012.
Le Premier ministre pakistanais Youssouf Raza Gilani à son arrivée à la Cour suprême, le 13 février 2012. REUTERS/Faisal Mahmood/Files
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Au Pakistan, le Premier ministre Youssouf Raza Gilani quitte finalement ses fonctions. Mardi 19 juin 2012, la Cour suprême avait ordonné sa destitution. Ce mercredi soir, le président pakistanais, Asif Ali Zardari a désigné son successeur, le ministre sortant des Transports Makhdoom Shahabuddin.

Publicité

Lorsque la Cour suprême a ordonné mardi dernier la destitution de Youssouf Raza Gilani, certains s’interrogeaient sur ses chances de survie. Le Premier ministre, condamné il y a presque deux mois pour outrage, jugeait l’affaire politique et répétait que seul le Parlement, où son parti le PPP et ses alliés sont majoritaires, pouvait le destituer.

Mais c’est au sein du PPP même que la décision de remplacer Youssouf Gilani par un autre membre du parti a été prise pour éviter une crise avec la justice et une paralysie du pouvoir,

A l’issue d’une rencontre avec les responsables du PPP, le chef de l’Etat a opté pour cette solution en désignant Makhdoom Shahabuddin, actuel ministre de l'Industrie textile. Cela permet, à priori, d'éviter la chute du gouvernement.

Gilani a donc perdu la partie et c’est une personnalité de son camp qui lui succède. Originaire du sud de la province du Punjab comme son prédécesseur, Makhdoom Shahabuddin est député, ancien ministre des Finances et de la Santé du gouvernement Gilani. C'est lui qui devrait conduire la bataille des prochaines élections générales prévues en février 2013 à moins qu'il ne soit à son tour rattrapé par les affaires, comme l'affirment plusieurs journaux pakistanais.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.