Japon

Le Parlement japonais s'apprête à doubler la TVA

La mesure sur la TVA annoncée par le Premier ministre, Yoshihido Noda, le 26 juin, est relativement impopulaire jusque dans son propre camp.
La mesure sur la TVA annoncée par le Premier ministre, Yoshihido Noda, le 26 juin, est relativement impopulaire jusque dans son propre camp. REUTERS/Toru Hanai

Le Japon a décidé, ce mardi 26 juin, de doubler sa taxe sur la consommation de 5% à 10% pour rembourser sa dette, la plus élevée de tous les pays industrialisés, et faire face au vieillissement accéléré de sa population. Le Premier ministre, Yoshihiko Noda, a réussi à assurer le passage du projet de loi devant le Parlement grâce à un compromis avec l'opposition, mais au risque de provoquer l'éclatement de son propre parti démocrate au pouvoir.

Publicité

Avec notre correspondant à Tokyo, Frédéric Charles

Yoshihiko Noda, commet peut-être un hara-kiri politique. En doublant la taxe sur la consommation de 5 à 10%, il défie, au sein de son propre parti, le « shogun (chef militaire) de l’ombre », Ichiro Ozawa, lequel estime prématuré de doubler la taxe en deux étapes ces trois prochaines années et menace de quitter le parti au pouvoir au risque de provoquer son éclatement.

Le doublement de la taxe permet d’éviter à court terme que les marchés ne s’attaquent à la dette publique japonaise. Elle est deux à trois fois plus élevée que la moyenne de celle des pays européens. Et même si elle est financée à 97% par les Japonais eux-mêmes, ce n’est pas supportable à long terme, compte tenu du vieillissement de la population japonaise.

Le Japon doit encore mettre en œuvre une réforme de sa fiscalité. De nombreux Japonais, beaucoup d’entreprises, échappent à l’impôt. Certains économistes estiment que pour financer sa dette publique - le budget de l’Etat est financé pour plus de la moitié par l’émission d’obligations de trois ans - le Japon devrait d’abord vendre une partie de ses actifs considérables, se fixer un objectif d’inflation, pour ensuite seulement augmenter la TVA.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail