AFGHANISTAN

En Afghanistan, deux nouvelles attaques contre l'Otan en moins de 24 heures

Dans la province de Helmand, le 5 juillet 2011.
Dans la province de Helmand, le 5 juillet 2011. Reuters/Shamil Zhumatov

On a appris ce samedi 11 août au matin la mort de trois soldats américains dans la province du Helmand. Un homme portant un uniforme de l'armée afghane a ouvert le feu sur une base américaine tuant trois membres des forces spéciales. Une autre attaque, venant cette fois-ci d'un employé d'une base a également tué trois soldats de la coalition. L'Isaf, la force de l'Otan en Afghanistan refuse toujours de voir dans la multiplication des incidents une volonté coordonnées des insurgés.

Publicité

Avec notre correspondant à Kaboul, Nicolas Ropert

« Ces incidents ne réflètent pas la situation dans l'ensemble de l'Afghanistan ». C'est avec ces mots qu'a réagit le général de brigade Günter Katz, porte-parole de la coalition internationale. C'est pourtant la quatrième attaque de ce type depuis le début de la semaine.

Au total, en 2012, 34 soldats de l'Isaf ont été tués dans ce que l'on appelle ici des « green on blue ». Ces verts sur bleus, selon la traduction française, du nom de la couleur des uniformes de l'armée afghane et des couleurs de l'Otan se sont répétés à 26 reprises depuis janvier.

La plupart de ces attaques, comme ceux de ces dernières 24 heures ont été revendiquées par les talibans. Mais l'Isaf refuse d'y voir l'infiltration croissante d'insurgés dans les rangs de l'armée et de la police afghane. Il s'agit très souvent de tensions ou de conflits personnels, veut croire la coalition internationale.

Les Etats-Unis, via le porte-parole de la Maison Blanche, ont fait part de leur inquiétude même si Jay Carney assure que l'impact de ces tirs fratricides est négligeable. Il pose en tout cas deux problèmes : celui du recrutement des forces afghanes, jugé par certains observateurs trop laxiste. Et celui de la transition qui doit se faire main dans la main avec les Afghans avant la fin 2014.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail