Accéder au contenu principal
CHINE / JAPON

Achat des îles Diaoyu-Senkaku: avis de tempête en mer de Chine orientale

Les deux patrouilleurs chinois envoyés par Pékin sont arrivés ce mardi 11 septembre près des îles Diaoyu-Senkaku.
Les deux patrouilleurs chinois envoyés par Pékin sont arrivés ce mardi 11 septembre près des îles Diaoyu-Senkaku. REUTERS/11th Regional Coast Guard Headquarters-Japan Coast Guard
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Les deux navires de patrouille envoyés lundi soir par Pékin sont arrivés ce mardi 11 septembre dans les eaux entourant les îles Diaoyu-Senkaku. Cette action « vise à affirmer la souveraineté (territoriale) du pays », indique l’agence Chine nouvelle, alors que Tokyo a acheté ce mardi matin l’archipel à une riche famille japonaise pour deux milliards de yens, selon Radio Chine. Une nationalisation qui provoque la colère des autorités chinoises.

Publicité

Avec notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde

La mer est bonne, quelques vagues, une eau à plus de 28 degrés, c’est la nouveauté du bulletin de la télévision centrale de Chine ce mardi. CCTV donne désormais des nouvelles du temps qu’il fait sur l’archipel Diaoyu-Senkaku. La météo comme marquage d’un territoire, l’arme a déjà été utilisée ailleurs. Depuis le 16 mai dernier en effet, des prévisions sont proposées pour l’archipel de Huangyan-Scarbouroug revendiqué par les Philippines.

La météo est clémente, paraît-il, mais c’est pourtant un avis de tempête qu’a émis Pékin. Wen Jiabao ne décolère pas. « Les îles Diaoyu sont partie intégrante du territoire chinois », a martelé lundi le Premier ministre chinois, prévenant que la Chine ne céderait « jamais un centimètre carré » dans le différend qui l’oppose au Japon en mer de Chine orientale.

La colère officielle est aujourd’hui relayée par les médias chinois. « Même les enfants de sept ans savent que les îles Diaoyu appartiennent à la Chine », titre le Quotidien de la justice. Le journal affirme avoir mené l’enquête auprès de 200 élèves de maternelle : 60% des interrogés n’aiment pas le Japon dit le Fazhi Wanbao, 70% savent que Diaoyu est un territoire chinois et 90 % pensent que la Chine doit défendre sa souveraineté.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.