Russie / Tadjikistan

La Russie s’assure un bail supplémentaire de trente ans pour son armée au Tadjikistan

Vladimir Poutine et son homologue tadjik, Emamoli Rakhmon, le 5 octobre 2012 à Douchanbé.
Vladimir Poutine et son homologue tadjik, Emamoli Rakhmon, le 5 octobre 2012 à Douchanbé. REUTERS/Mikhail Klimentyev/RIA Novosti/Pool

La visite de Vladimir Poutine au Tadjikistan a été fructueuse. Le président russe a signé ce vendredi 5 octobre 2012 avec son homologue Emomali Rakhmon un accord prolongeant de trente ans le maintien d'une base militaire russe dans cette ex-république soviétique voisine de l'Afghanistan. Avec ce nouvel accord, la Russie sécurise un peu plus sa présence militaire en Asie centrale.

Publicité

Avec notre correspondante à Moscou, Anastasia Becchio

Deux semaines après avoir signé l’accord qui prolonge la présence militaire russe au Kirghizstan en échange de l’effacement d’une dette de près de 380 millions d'euros, Vladimir Poutine s’est assuré du maintien de la base 201 au Tadjikistan. Les soldats russes pourront y rester au moins jusqu'en 2042.

La base 201, ouverte en 2004, est la plus vaste que possède l’armée russe à l’étranger. Elle compte environ 7 000 soldats dans ce pays qui partage une frontière poreuse avec l'Afghanistan.

Les pourparlers pour son maintien duraient depuis quatre ans. En vertu du nouvel accord conclu à Douchanbé, la Russie ne devra payer qu'un très petit loyer pour l'utilisation de cette base : c’est ce qu’a expliqué un conseiller du président russe qui était du voyage.

En contrepartie, la Russie s'est engagée à moderniser l'armée tadjike. Elle assurera également l'entraînement des forces armées du Tadjikistan. « Nous allons ainsi assurer la défense de nos intérêts stratégiques, renforcer la sécurité et la stabilité dans toute l'Asie centrale », s’est félicité Vladimir Poutine, qui espère voir la Russie jouer un rôle de plus en plus important dans cette région du monde, en particulier après le retrait des forces américaines d'Afghanistan en 2014.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail