Chine/18e congrès du PCC

Les Chinois s'affairent pour les derniers préparatifs du 18e congrès

Les élèves de primaire de Huabei dans la province de l’Anhui (centre) entonnent des chants rouges pour accueillir les festivités.
Les élèves de primaire de Huabei dans la province de l’Anhui (centre) entonnent des chants rouges pour accueillir les festivités. RFI/Stéphane Lagarde

Comme aux Etats-Unis, la Chine s’apprête à désigner son nouveau numéro 1. Avec une procédure en deux temps : d’abord l’accession à la tête du Parti communiste chinois lors du 18e Congrès qui doit s’ouvrir le 8 novembre 2012. Puis, la désignation comme chef de l’Etat en mars de l’année prochaine. Mais à la différence des Etats-Unis, dans la Chine du parti unique, les débats télévisés n’existent pas. La lutte pour le pouvoir a lieu en coulisses entre les différentes factions qui espèrent placer leurs hommes à la tête du parti. Pendant ce temps-là, les préparatifs du 18e congrès s’accélèrent. A partir de ce jeudi, 1er novembre, 1 400 000 volontaires vont assurer la sécurité dans les rues de la capitale chinoise.

Publicité

Cliquez pour agrandir :
Captures d'écran du « nuage de bonheur ». DR

Un « phénomène merveilleux » s’est produit ce matin vers 8 h dans le ciel au sud-est de la capitale chinoise. C’est l’agence Xinhuaqui le fait remarquer sur son compte weibo officiel, l’équivalent de Twitter ici. Il y avait là « un gros nuage de bonheur avec les ailes d’un grand oiseau » précise l’agence Chine nouvelle, photo à l’appui. Le message a immédiatement été reposté par le bureau de la météo nationale avec ce commentaire : « C’est un bon signe pour le 18e congrès ». 

Parterres de fleurs et volontaires

Un signe de bon augure qui tombe bien alors que le ciel s’est assombri pour le Parti communiste chinois avec l’affaire Bo Xilai et les enquêtes sur la fortune supposée des dirigeants communistes. Ces scandales n’ont toutefois rien changé à la grosse machine des assemblées du PCC. Après les parterres de fleurs et les murs de végétaux qui ont poussé depuis la rentrée à tous les carrefours, ce sont les volontaires aux brassards rouges qui ont fait leur apparition sur les trottoirs ce mercredi matin.

Un million 400 000 bénévoles vont assurer la sécurité pendant la réunion des plus de 2 000 délégués à Pékin. Le site d’information 163.com fait savoir par ailleurs que 8 000 « guides civilisateurs » seront déployés entre le 5 et le 15 novembre principalement autour de la place Tiananmen et des hôtels de l’avenue Changan à Pékin où seront logés les délégués. Ces guides ayant reçu des formations spécifiques en matière de prévention de la sécurité dans les bus et les métros, ils sauront aussi, explique le site, assurer des soins d’urgence et indiquer le chemin aux égarés.

« Le 18e grand » 

Les soldats de l’Armée populaire de libération.
Les soldats de l’Armée populaire de libération. RFI/Stéphane Lagarde

L’évènement est de toute façon attendu par tout le pays à en croire le Quotidien du Peuple qui dresse déjà le bilan du 17e Congrès en oubliant de mentionner le prix Nobel de la Paix 2010 dans sa liste des évènements qui ont marqué le quinquennat. Dans les grandes villes, voilà déjà plus d’une semaine que les affiches rappellent que les choses se précisent. Les écoles et les casernes se mobilisent. Les soldats de l’Armée populaire de Libération signent le drapeau national et jurent de servir le congrès.

Les élèves de primaire de Huabei dans la province de l’Anhui (centre) entonnent des chants rouges pour accueillir les festivités. Plus à l’est, dans la province du Shandong, l’université de Liaocheng a cherché à se démarquer. On connaissait les lits en portefeuille, voici les lits 18e congrès ! Les étudiants ont en effet sorti les couvertures des dortoirs pour les replier soigneusement sur le sol à l’extérieur des bâtiments. Le thème est pour le coup beaucoup moins surprenant. Le tableau final reconstitue la faucille et le marteau du Parti communiste associé aux trois caractères : « Shi » « Ba » et « Da ». Littéralement le « 18e grand » comme disent les Chinois, une abréviation du 18e congrès.

Les étudiants de l'université de Liaocheng, dans la province du Shandong se sont amusés à constituer un tableau fait de couvertures.
Les étudiants de l'université de Liaocheng, dans la province du Shandong se sont amusés à constituer un tableau fait de couvertures. RFI/Stéphane Lagarde

 

 

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail