ROYAUME-UNI/INDE

Londres veut devenir un partenaire commercial de l'Inde et supprimer son aide financière

Le Premier ministre britannique, David Cameron, lors d’un discours donné sur le campus d'Infosys, à Bangalore (sud de l’Inde), le 28 juillet 2010.
Le Premier ministre britannique, David Cameron, lors d’un discours donné sur le campus d'Infosys, à Bangalore (sud de l’Inde), le 28 juillet 2010. REUTERS/Stringer
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le Royaume-Uni cessera en 2015 d'apporter à l'Inde une aide financière au développement. Face à la croissance rapide de l'économie indienne, Londres souhaite instaurer avec son ex-colonie des relations basées sur le commerce et non plus sur l'aide.

Publicité

Le programme d'aide financière à l'Inde va s'achever en 2015. Le gouvernement britannique a annoncé que son montant sera réduit progressivement dès 2013. Il estime que le niveau économique atteint par l'Inde lui permet désormais de financer seul son développement. A partir de 2015, l'aide, jusque là financière, laissera la place au commerce entre les deux pays.

Ces dernières années, l'Inde a enregistré une croissance de 10 % par an, qui s'est cependant ralentie en 2012. Et selon le banque mondiale, 42 % de la population indienne vit encore sous le seuil de pauvreté.

Mais le gouvernement britannique est soumis depuis des mois à la pression des députés, choqués par les déclarations de responsables indiens qualifiant de « bagatelle » l'aide de 350 millions d'euros par an du Royaume-Uni.

De son côté, Londres a marqué son mécontentement en signant des contrats économiques avec d'autres pays. Ainsi, au début de l'année, l'Inde a manifesté sa préférence pour l'avion français rafale au détriment du Typhoon co-produit par l'européen Eurofighter et le britannique BAE Systems.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail