Pakistan / femmes

«Journée mondiale pour Malala», douloureux symbole du droit à l'éducation des filles au Pakistan

Malala, le 8 novembre, à l'hôpital Queen Elizabeth à Birmingham où elle a été transférée le 15 octobre dernier.
Malala, le 8 novembre, à l'hôpital Queen Elizabeth à Birmingham où elle a été transférée le 15 octobre dernier. Reuters/Hospital Queen Elizabeth
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Plus d'un million de personnes dans le monde ont déjà signé une pétition pour soutenir la jeune Pakistanaise Malala Yousafzai, farouche défenseur de l'éducation des filles et miraculée d'une attaque des talibans, a annoncé vendredi 9 novembre l'envoyé spécial de l'ONU pour l'éducation, Gordon Brown. La popularité de la jeune fille est telle qu'une autre pétition, signée par 60 000 personnes, réclame que le prochain prix Nobel de la paix lui soit attribué, tandis que ce samedi a été déclaré par l'ONU «Journée mondiale pour Malala». Gordon Brown est ce samedi à Islamabad.

Publicité

Avec notre correspondante à Islamabad, Nadia Blétry

Malala, c’est cette jeune Pakistanaise aujourd’hui âgée de 15 ans qui a été victime en octobre dernier d’une tentative d’assassinat des talibans alors qu’elle rentrait de l’école. La jeune fille s’était fait connaître du public quelques années auparavant lorsqu’elle tenait un blog dans lequel elle revendiquait le droit à l’éducation des filles alors même que les talibans pakistanais contrôlaient sa région dont ils avaient pris possession en 2007.

La vallée de Swat, située à 150 kilomètres au nord-ouest d’Islamabad, a connu des heures sombres : exécutions sommaires, destruction de dizaines d’écoles pour filles, harcèlement des artistes, absence de contrôle de l’Etat. En 2009, l’armée a fini par chasser les talibans de la vallée.

Mais ces derniers mois malgré une forte présence militaire plusieurs attaques ciblées ont eu lieu, dont la tentative d’assassinat de Malala. L’agression de la jeune fille a profondément ému le Pakistan mais aussi la communauté internationale qui en a fait un symbole du droit à l’éducation des filles.

Un soutien international

Ce samedi a ainsi été décrété par l’ONU «Journée mondiale pour Malala». Plusieurs pétitions de soutien à la jeune Pakistanaise circulent aujourd’hui à travers le monde. Et l’une d’entre elle signée par des dizaines de milliers de personnes demande même qu’elle obtienne le prix Nobel de la Paix. Les talibans pakistanais qui ont voulu faire taire la voix de Malala, qu’ils jugeaient trop occidentale, ont manifestement manqué leur cible.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail