Accéder au contenu principal
Chine

Face à l’affaissement des exportations, le gouvernement chinois mise sur la demande intérieure

Le nouveau président chinois Xi Jinping.
Le nouveau président chinois Xi Jinping. Reuters/David Moir
Texte par : RFI Suivre
1 mn

En 2013, la Chine va faire de la consommation et de l'investissement intérieurs sa priorité économique, puisque les exportations ralentissent. Les responsables politiques et économiques chinois se sont réunis pendant deux jours, comme chaque année, pour fixer les orientations en 2013 de l'économie chinoise, la deuxième économie mondiale.

Publicité

Les exportations chinoises sont en baisse en raison de la crise en Occident depuis 2008 et cela pèse sur la croissance de cette économie qui était, jusqu'ici, essentiellement tournée vers l'extérieur.

Les dirigeants chinois ont donc décidé pour 2013 de stabiliser les exportations, bien sûr, mais aussi de favoriser les importations, afin de rééquilibrer les échanges. C'est donc le développement de la demande intérieure qui sera la priorité de l'an prochain pour servir de moteur à la croissance.

Et pour cela, le crédit bancaire sera assoupli et des moyens plus importants seront consacrés à la protection sociale. C'est le nouveau modèle économique chinois que l'ancien président Hu Jintao appelait de ses vœux et que le nouveau numéro un Xi Jinping reprend à son compte.

Mais pour éviter les dérapages, le gouvernement maintiendra l'encadrement du crédit immobilier, dont l'expérience a prouvé qu'il est susceptible d'alimenter une bulle immobilière dangereuse. Ainsi, le nombre de logement qu'un même individu peut acheter sera toujours limité.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.