Vietnam

Vietnam : treize militants lourdement condamnés pour subversion

Les militants accusés d'avoir comploté contre le régime, écoutent le verdict au tribunal populaire de la ville, de Vinh dans la province du centre-nord de Nghe An, le 9 Janvier 2013.
Les militants accusés d'avoir comploté contre le régime, écoutent le verdict au tribunal populaire de la ville, de Vinh dans la province du centre-nord de Nghe An, le 9 Janvier 2013. AFP PHOTO/Vietnam News Agency

Critiquer le pouvoir est passible de prison au Vietnam. Treize militants, catholiques, blogueurs et étudiants, membres présumés d'une organisation en exil, ont été condamnés le 9 janvier à de lourdes peines de prison pour tentative de renversement du gouvernement communiste. C'est ce qu'a indiqué l'un de leurs avocats. Les associations dénoncent déjà une atteinte aux droits de l'homme.

Publicité

Blogueurs, étudiants ou encore catholiques, ces activistes ont écopés de lourdes peines : de 3 à 13 ans de prison, parfois assorties d'assignation à résidence allant jusqu'à 5 ans. Le gouvernement les accuse de tentative de renversement.

Mais surtout, la justice leur reproche leur lien avec le groupe de dissident politique Viet Tan, ce que dément leur avocat. Cette organisation basée aux Etats Unis est considéré comme terroriste par le parti communiste vietnamien.

Elle aurait fourni aux activistes les moyens de sécuriser leurs données informatiques.
Certains auraient également participé aux mouvements de protestation contre les revendications territoriales chinoise, sur les îlots au large des côtes vietnamiennes.
Un sujet sensible pour le gouvernement d'Hanoi.

Depuis 2009, il a lancé une véritable campagne de répression contre la liberté d'expression. Il interdit tout débat et traque les opposants. Pour Human Rights Watch, cette condamnation est la plus sévère de ces dernières années et serait un avertissement lancé aux autres opposants potentiels.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail