Accéder au contenu principal
Inde / Justice

Inde: le procès à huis clos du viol collectif s'est ouvert dans un tribunal spécial à New Delhi

Manifestation devant le tribunal à New Delhi, le 21 janvier 2013.
Manifestation devant le tribunal à New Delhi, le 21 janvier 2013. REUTERS/Adnan Abidi

Un procès extrêmement médiatique s’est ouvert, ce lundi 21 janvier, dans un tribunal spécial de New Delhi. Un procès monté en quelques semaines seulement. Cinq hommes sont accusés du viol d'une jeune femme en décembre dans un bus de la capitale. Elle avait succombé à ses blessures quelques jours plus tard, causant une vague d'émoi et des manifestations dans le pays.

Publicité

Avec notre correspondant à New Delhi, Antoine Guinard

Le procès aura finalement lieu à huis clos, comme prévu. L’audience a été retardée pendant plus d’une heure, ce lundi, au tribunal spécial de New Delhi, où doit être jugée l’affaire de viol qui a tant choqué l’Inde. Les avocats de la défense ont tenté, en vain, de convaincre le juge Yogesh Khanna d’ouvrir le procès aux médias.

Le juge a ensuite ajourné la séance au 24 janvier, date a laquelle commenceront les plaidoiries.

Deux avocats, qui défendent trois des cinq accusés dans cette affaire, ont demandé à la Cour suprême le transfert du procès en dehors de New Delhi. Selon eux, leurs clients ne peuvent bénéficier d’une justice équitable dans la capitale, où l’affaire a provoqué de violentes manifestations, accompagnées d’une couverture et d’une campagne médiatique sans précédent. La plus haute instance de justice doit rendre sa décision mardi.

Les avocats de la défense avaient affirmé ces dernières semaines que plusieurs des accusés avaient été torturés en prison. Ils pourraient également arguer lors du procès que ces derniers ont été victimes d’un déni de justice pendant plusieurs semaines après leur arrestation en décembre dernier.

Depuis cette affaire, six tribunaux spéciaux ont été mis en place à New Delhi pour juger en priorité les affaires d’agressions sexuelles.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.